éditions \" à l\'écoute \" , hors commerce

2h : Témoignage de Mathéis

.
.
.
.
TEMOIGNAGE de Matheis , commerçant, le 21/11/2009 à 13h42
.
Suite à l’article publié le 19 novembre « Eric Besson s’attaque au mariage mixte, vieille tradition française », je viens apporter un petit témoignage. Je peux aisément parler de ce sujet parce que ma femme est algérienne donc je fais partie de ces fameux « mariés mixtes » si nombreux. Je suis d’accord sur un point : les mariages « gris » et blancs sont un fléau, mais les premiers à en souffrir sont ceux qui s’aiment vraiment.
Bien sûr tout n’est pas toujours simple quand on est de cultures différentes, mais chez beaucoup d’entre nous l’exotisme rajoute aussi du piment à la relation de couple... Et puis il faut dire que, dans certains pays, on n’est pas encore tombé dans l’amour de grande consommation jetable et c’est parfois bien agréable.
C’est l’administration algérienne qui a posé le plus de problèmes...
Tout d’abord on peut se demander pourquoi un mariage sur trois est un mariage mixte. Tout simplement parce que sans mariage, il est impossible de vivre ensemble... l’union libre mixte est impossible à cause des lois sur l’immigration. Donc, tous ces amoureux se tournent alors vers le mariage... Mais c’est loin d’être simple. Je peux vous dire que les choses n’ont pas été faciles du tout. Deux ans de paperasse, de voyages aller-retour pour moi, de galères dans les administrations algériennes, des factures de téléphone astronomiques.
Pendant tout ce temps-là, ma femme ne pouvait pas venir me voir, même pas pour quelques jours, ni voir là où je vis...
Parce malgré tout ce qu’on pourrait penser, ce sont les administrations algériennes qui ont posé le plus de problèmes. Je n’ose même pas vous raconter en détail par quels types d’enquêtes et d’interrogatoires nous avons dû passer. Parce que si les Algériens laissent sans problèmes leurs hommes épouser des Françaises, en revanche, en ce qui concerne les femmes, c’est une toute autre histoire.
Mais les enquêtes et les questions assassines ont continué ici
Finalement, après bien des déboires, j’ai épousé ma dulcinée en Algérie et elle a pu me rejoindre six mois plus tard, une fois notre livret de famille français édité.
Mais ne croyez pas que le fait d’être marié à un Français permette de vivre ici... parce que les enquêtes et les petites questions assassines continuent.
Le ressortissant étranger marié reçoit d’abord un titre de séjour d’un an, puis au bout d’un an, un titre de dix ans pour les Algériens (pistonnés !), un titre de trois ans pour les autres nationalités... mais en cas de divorce, paf ! tout s’arrête et l’étranger doit rentrer chez lui. Alors ceux qui voient le mariage simplement comme un tremplin pour venir en France aux dépens d’une Française trop crédule vont vite déchanter.
Donc ça va ! Il n’y a pas besoin de durcir le ton, il l’est déjà suffisamment ! Epouser un étranger, c’est l’équivalent d’un boulot à mi-temps pendant deux ans... Donc les menteurs, il faut qu’ils tiennent le coup... A mon avis, ils ne doivent pas être bien nombreux à passer entre les mailles des filets consécutifs.
_______________________
COMMENTAIRES
_______________________
amonhumbleavis :
Témoignage nécessaire en ces temps de suspicion maladive ! 
Tous mes voeux de bonheur à vous ! et que votre amour résiste aux pressions de la société ...
_______________________
 ALLAIN JULES C@MMUNICATION répond à amonhumbleavis  :
Bon courage à vous !
J’ai ouï-dire, que l’acharné de l’identité nationale, « enragé » des « mariages gris », avait une petite amie tunisienne de.. ans. Qu’il soit heureux, c’est tout le mal que je lui souhaite.
En revanche, la petite tunisienne n’est-elle pas entrain, elle, de solliciter un....... « mariage gris » ?
Enfin, je suis mauvaise langue sans doute mais, laissons les gens s’aimer, quelque soit leur nationalité.
_______________________
 Mamz  :
Etudiante
Mon père a fait un mariage mixte avec une sénégalaise qui avait le malheur d’avoir 17 ans de moins que lui. Si ça n’a posé aucun problème sur le sol sénégalais pendant 3 ans, c’est devenu très problématique lorsqu’ils ont décidés de venir vivre en France, particulièrement parce que ma belle mère voulait ramener avec elle ses enfants issus d’un premier mariage. Suspicion, interrogatoires quasi militaires par les services d’immigration, ma belle mère a beaucoup souffert d’être présentée comme une veuve noire qui n’en voulait qu’a l’argent et à la nationalité de mon père. Pourtant ils vivaient ensemble depuis 5 ans, mon père avait même commencé une procédure d’adoption pour ma demi soeur et mon demi frère.
Certains préjugés pourrissent jusqu’à l’administration de notre pays.
_______________________
 Ishtar :
Utile aussi de rappeler que les françaises et français abusés peuvent demander le divorce.Comme vous le dites,le conjoint étranger doit alors retourner dans son pays.Où est donc le problème et la polémique sur les trop nombreux mariages de principe pour obtenir des papiers fait « pschit » comme le reste des faux débats bizarrement en forte hausse en ces temps de période de pré-campagne électorale.
Une petite remarque : C Bruni qui s’est mariée dernièrement, a t-elle du passer par toutes les étapes que vous décrivez en ce qui concerne le conjoint étranger ? Dans ce cas on comprend mal comment les médias nous la présentent comme française par le mariage puisqu’elle devrait en toute logique n’être qu’à l’étape du second titre de séjour.
_______________________
 caro répond à Ishtar  :
les étapes ahurissantes de bêtise, racisme etc sont « réservées » aux couples ou futurs couples dont l’un des membres est ressortissant d’un pays non européen. Ce n’est pas la cas de la carlita devenue la 1ère dame de France, bien qu’italienne.
_______________________
 marie 75 répond à caro 
Carol ! 
Pour info....
Paris 19° (75) : 6 heures pour les droits des enfants et des familles sans papiers
Six heures pour les droits des enfants et des familles sans papiers
Dimanche 22 novembre 2009, de 13 heures à 19 heures
Au CENTQUATRE _ 104 rue d’Aubervilliers PARIS 19°
La loi doit changer
Interdiction du placement de mineurs en rétention
Interdiction du démembrement des familles
régularisation des jeunes majeurs scolarisés
PROGRAMME :
Ø 13 H - 14 H- La situation des jeunes majeurs sans papiers Vidéos et Témoignages en direct de jeunes et
Ø14 H- 16 H - Les enfants victimes de la politique migratoire : constat et réponses de cliniciens et magistrats - Roland Gori, psychanalyste - Bernard Golse, pédopsychiatre - Georges Federman, psychiatre
Christine Puybaret-Bataille, pédopsychiatre - Dominique Brengard, pédopsychiatre - Hélène Franco, juge pour enfants - Un administrateur Ad hoc
Ø16 H 30 - 18 H- Changer la loi, c’est possible : table ronde animée par Florence Aubenas - Etat des lieux : Catherine Wihtol de Wenden, Emmanuel Terray - La demande des associations … - La réponse des politiques
Ø18 H 1O Serge PORTELLI, magistrat : on peut changer la loi
Ø Entre chaque séquence et de 18 H 15 à 19 H- musiques et chansons : Dominique Grange, Francesca Solleville, Fred des Ogres de Barback, Les Szgaboonistes, Jean Philippe Rykiel, Yacouba Sissoko, et quelques autres
Contacts RESF : Armelle Gardien : 06 89 49 48 47 Richard Moyon : 06 12 17 63 81 Anthony Jahn : 06 61 98 45 18 Jean-Michel Delarbre : 06 89 30 86 15
voir l’article : 
6 heures pour les droits des enfants et des familles sans papiers
_______________________
 bloozmarch répond à Ishtar 
indocile heureux
Cette paranoïa sur-aigüe de l’ETRANGER, (de couleur de préférence ou alors originaires des lointains pays de l’Est), qui ne peut être qu’un prédateur en puissance, pas comme le patron de Total par exemple, ou tous ces gentils patrons qui délocalisent et licencient à tour de bras pour protéger leurs parachutes dorés et leur bouclier fiscal, en plus de leurs comptes expatriés et qui coûtent des dizaines de milliards, (je suis gentil moi aussi !), à notre pays, ça laisse augurer d’un débat sur l’Identité Nationale dont les relents donneront envie de vomir à tous ceux qui croient encore un peu à l’humanisme et à la démocratie !
_______________________
 Pierrrrre 
→ → → → → → → le marché autant (...)
« les mariages “ gris ” et blancs sont un fléau, mais les premiers à en souffrir sont ceux qui s’aiment vraiment. »
► C’est la conséquence du laxisme et laisser-faire de notre politique face à l’immigration :
ce sont les immigrés qui font l’effort d’insertion qui soufffrent de cette exclusion de la part d’une population
excédée par un engorgement de nos services sociaux,
de nos dispensaires,
de nos commissariats,
de nos tribunaux,
de nos prisons,
encombrés par une misère venue d’ailleurs,
et instrumentalisée par une mouvance politique,
afin de destabilliser les fondements économiques, culturels,sociaux et poilitiques de la France.
Cette mouvance espère en l’immigration pour faire basculer la France dans un tiers mondisme ouvert aux méthodes d’assistanat de leurs options politiques,
anti occidentales et ant libérales,
et lui faire tourner le dos à ses alliés traditionnels,
ainsi qu’à ses fondations, son histoire et sa culture dont ils nient l’inspiration chrétienne.
_______________________
 amonhumbleavis répond à Pierrrrre 
Le front national n’est pas mort....
_______________________
 Pierrrrre répond à amonhumbleavis 
→ → → → → → → le marché autant (...)
« Le front national n’est pas mort.... »
► La gauche fait tout pour le faire renaître.. elle a besoin de lui pour se faire réélir.
Elle en partage d’ailleurs de nombreuses opinions
- anti libéraux
- anti américains
- pro palestiniens
- pro libanais
- contre l’intervention US en Irak
- anti israël
Et ainsi que le fait le Front National,
mais avec une autre option,
la gauche instrumentalise l’immigration à son avantage.
_______________________
 Mamz répond à Pierrrrre 
Etudiante
« encombrés par une misère venue d’ailleurs »
Je me marre. C’est bien facile de râler contre une misère qui, au regard de l’Histoire, est imputable en grande partie aux occidentaux (colonisations, imposition du système capitaliste, soutien des dictateurs que ce soit en Afrique comme dans les pays de l’ex URSS). C’est une attitude tellement hypocrite, très en vogue à droite ces dernières années et à l’extrême droite depuis toujours, que de s’étonner qu’ils viennent aujourd’hui chez nous réclamer une qualité de vie plus décente.
« instrumentalisée par une mouvance politique,
afin de destabilliser les fondements économiques, culturels,sociaux et poilitiques de la France. »
Si il y a bien une mouvance politique qui instrumentalise l’immigration pour pourrir les fondements économiques, culturels, sociaux et politique français c’est la droite actuelle. Qui voudrait, à tort, nous faire croire que les valeurs de notre pays et les fondements de son système ne sont pas inhérent à l’immigration. Pourtant si notre pays en est là ce n’est surement pas exclusivement grâce aux ressources et à la force de travail franco-française, notre culture brasse de multiples origines ...
Si je ne nie en aucune façon « l’inspiration chrétienne », c’est un très très gros mensonge que de dire qu’elle est l’unique inspiration dans la construction toujours continuelle de notre pays et de son « identité » (sujet très à la mode apparemment très apprécié en ce moment des hypocrites en tout genres)
_______________________
 Pierrrrre répond à Mamz 
→ → → → → → → le marché autant (...)
« une misère qui, au regard de l’Histoire, est imputable en grande partie aux occidentaux (colonisations, imposition du système capitaliste, »
► Au secours.. on est vraiment dans la démonstration d’auto flagellation auquel s’oblige le petit peuple de gauche pour se sentir accepté dans sa communauté.
Si le Maghreb n’avait pas été colonisé par la France, il serait en état désertique, son agriculture a d’ailleurs péréclité depuis le départ de la France, notamment, avec la réforme agraire orchestrée par des trotskistes français, et qui a généré une famine en Algérie.
pour l’imposition du système capitaliste, il n’est qu’à jeter un regard sur l’Europe : 
l’intégralité des pays ayant « choisi » (souvent par la force) un régime socialiste,
s’en sont sortis par la misère,
une misère pour laquelle les autres pays, européens, les pays capitalistes, sont obligés di e cotiser afin de les aider à s’en sortir... grâce au capitalisme.
Prenons deux pays qui n’en formaient qu’un seul, à niveau équivalent : 
l’Autriche-Hongrie
l’Autriche a eu un régime libéral, capitaliste.
La Hongrie un régime socialiste :
l’Autriche est devenue une nation prospère,
la Hongrie une nation ruinée, avec des habitants miséreux et des retraites non payées....
Messieurs les communistes, les socialistes, les alternatifs,
nous, les libéraux, les capitalistes, les pro économie de marché,
on vous le dit
droit dans les yeux :
N O N à votre socialisme de merde,
on a déja donné.
_______________________
 Riverain : 
Je pense qu’il y a un réel mal être pour tjs sauter sur la virginité et la liberté sexuelle des femmes, que ce soit dans un sens comme dans l’autre. Je ne vois absolument pas en quoi « l’amour de grande consommation jetable » insinue que la virginité est une qualité intrinsèque, et tjs ces attaques femmes libres = salopes c’est bloquer le débat, c’est mettre en position délicate et porter un jugement sur la personne qui s’exprime ! Quand votre médecin vous parle des gamines de 16ans qui ne savent plus combien de relations sexuelles et avec qui ça vous fait quoi ? Elles disposent de leurs corps, elles sont libres mais des petites règles morales de base ne serait pas de refus, on en arrive à un paradoxe où une jeune fille de 18, 19ans qui n’a jamais sauté le pas se sent à part, et va tout faire pour Le Faire, quitte à délaisser l’amour et le sentiment de confiance qu’il doit y avoir pour ce moment. L’amour de gde consommation (à l’auteur de s’expliquer) pour ma part représente la décadence de morale et de sentiment, mnt l’amour c’est être avec la plus belles (bonnes), c’est être avec celui qui a une belle voiture ect ect... de manière caricaturé mais très présente...
Le fait de tjs vouloir mettre la condition de la femme au centre des problématiques, montre à mon sens, que pour certain(e) être femme n’est pas être comme tout le monde puisqu’il faut tjs se justifier, s’affirmer, alors que non l’amour de gde consommation est un phénomène qui touche aussi bien les hommes que les femmes.
Vous nous avez compté vos anecdotes sexuelles où est l’intérêt ? Vous montrer femme libre, vous sentir femme libre, faire culpabiliser certaines femmes qui n’ont pas eu les meilleurs coups sur les plus belles plages ? Cette banalisation des sentiments et des actes d’amour est une mauvaise chose, non pas que la virginité est une qualité intrinsèque (je vous vois venir) mais que malheureusement ojd l’amour (sentiment et acte) ne se fait plus trop par « conviction » sincère mais plutôt par code, pour l’apparence, le besoin de mettre en avant ces choses là sous prétexte de liberté montre bien que c’est une liberté à sens unique.
J’aimerais que vous m’expliquiez qu’est qu’une femme qui dispose de son corps ? Est ce une femme qui est libre de choisir par convictions personnelles, nullement influencées par la société, ce qu’elle désire faire de son corp, càd avec qui et quand elle souhaite faire l’amour (pr rester ds ce contexte là même si je pense que le fait de disposer de son corps a une notion bcp plus large)
Ou est ce donner son cul (pr reprendre vos paroles très flatteuses pour la gente féminine) le plus souvent possible et aux plus gd nombres de personnes ?
_______________________
 Fondriest :
Riverain
« Quand votre médecin vous parle des gamines de 16ans qui ne savent plus combien de relations sexuelles et avec qui ça vous fait quoi ? Elles disposent de leurs corps, elles sont libres mais des petites règles morales de base ne serait pas de refus, on en arrive à un paradoxe où une jeune fille de 18, 19ans qui n’a jamais sauté le pas se sent à part, et va tout faire pour Le Faire, quitte à délaisser l’amour et le sentiment de confiance qu’il doit y avoir pour ce moment »
==> Il est où le problème ? Pourquoi associer nécessairement sexe et amour ? On peut trouver beaucoup de tendresse, de partage et de confiance dans une relation épisodique, vous savez.
_______________________
 amonhumbleavis :
Pourrait-ce être simplement une tendance à des relations amoureuses plus longues et moins précaires ? 
Je l’avais lu ainsi.
_______________________
non connue :
Beau témoignage, mais le titre de l’article n’a rien à voir avec l’essentiel du propos. Ou alors, c’est mal tourné.
Une société qui soupçonne a priori l’amour sent le sapin.
Quand on voit le taux d’échec du mariage, très souvent parce que le couple n’a jamais vraiment vécu ensemble, on ferait mieux de favoriser la vie commune de ceux qui le souhaitent.
Tout ça n’est que prétexte électoral, ou chiffon rouge masquant d’autres desseins.
_______________________
 Ganjine :
« Le ressortissant étranger marié reçoit d’abord un titre de séjour d’un an, puis au bout d’un an, un titre de dix ans pour les Algériens (pistonnés !), un titre de trois ans pour les autres nationalités »
etant moi même en couple mixte, je peux vous dire que pour les autres nationalités c’est juste un titre de séjour d’1 an pour les 4 premières années et non 3 ans.
Par ailleurs on ne peut prendre rendez-vous avec la préfecture pour le renouvellement qu’une fois le titre expiré ( !) rendez-vous qui à le préfecture de Nanterre est fixé 3 mois après la demande. Et pendant les 3 mois on se balade avec un titre expiré sur lequel la préfecture a juste agrafé un bout de papier signalant que le titre est en cours de renouvellement... essayez de vous faire embaucher ou de passer une frontière avec ça...
_______________________
 Pierrrrre :
► Autant on peut être scandalisé du laxisme par rapport à l’immigration,
on peut l’être aussi de la manière dont l’administration traite les étrangers en situation régulière : 
les files d’attente de plusieurs heures à la préfecture sont un scandale
qui se rajoute à l’autre scandale qui consiste à faire traîner des situations ingérables d’étrangers clandestins et auxquels les associations procurent assistance et conseil pour empècher leur expulsion.
On a le sentiment que l’administration dépassée par une immigration ingérable,
avec des décisions d’expulsion non appliquées,
répond par un laxisme et des bâtons dans les pattes de tous les étrangers en France, y compris ceux qui y sont légalement.
_______________________
 
géologue :
J'ai fait un mariage mixte en 1994. Ma femme est ivoirienne. Elle est venue en france avec un visa de tourisme et nous nous sommes mariés. la mairie de l’arrondissement de Paris n,a rien eu à redire, mais après pour le titre de séjour, c’était une autre paire de manche. D’autant que ma femme était enceinte, pas de sécu, donc retour au Burkina où elle vivait, où le consul nous a copieusement engueulé mais nous a délivré le « sésame » : permis temporaire de trois mois, période dans la quelle nous devons recevoir une convocation pour visite médicale (1000 F pour voir si elle n’est pas une extraterrestre !), et c,est tombé au beau milieu des grèves de la Poste, donc le doc attendait et nous on n’a pas reçu la convocation... Et toujours pas de sécu. Ensuite carte de séjour d’un an, longue discussion à la sécu pour sa carte, et rebondissement supplémentaire, pas de prise en charge pour la maternité car elle est tombé enceinte avant de demander son titre de séjour ! Alors on fait quoi ? Direction : les services sociaux et finalement la sécu dit ok 3 jours avant l’accouchement !
A partir de là c’était OK pour le titre de séjour de 10 ans (mère d’un enfant français),
Je dois dire aussi entre autres que l’on nous a jamais réclamé de rendre quand elle a eu la nationalité française. Ce qui montre bien la désorganisation de tous ces services.
Je résume donc avec les lois Pasqua ( !), pas facile, mais maintenant en 2009 j’imagine le pire.
On est mariés depuis 14 ans on a deux enfants, on n’est pas un mariage gris ou blanc mais vraiment la suspicion de l’administration sur nous était forte et pénible, surtout que les interprétations des lois selon les bureaux n,est pas toujours la même en particulier à la sécu ou à la préfecture selon les agents. L
_______________________
géologue:
J’ai fait un mariage avec une ivoirienne il y a 14 ans maintenant. Nous avons deux enfants, donc rien d’un mariage gris ou blanc, mais à cette époque avec les belles lois Pasqua, ça a été dur dur, alors j’imagine maintenant en 2009. Ce qui est révoltant , c’est la désorganisation et la manque de coordination des services (sécu préfecture, et autres) dans une situation qui a demandé de gros efforts et pas mal de temps de notre part pour faire valoir nos droits dans un bain de suspicion, d’incompréhension, et d’interprétation diverses et variées des textes d,application des lois selon telle ou telle personne rencontrée. Seuls les personnes qui ont fait un mariage mixte peuvent vraiment comprendre ce que c’est que le mur de l’administration. En fait on aurait dit que l’administration décourageait les mariages mixtes de se mettre en règle, de manière à encourager le travail au noir et mieux les piéger après
_______________________
marie  :
Yago Besson, l’âme noire .... invente les mariages gris ! ! ! ! ! 
Il sait de quoi il parle, ce mec qui refusa de jurer fidélité à son épouse, le jour de son propre mariage.
Référence morale ! 
Digne de SarKOL’UMP !
_______________________
 .
 Chele :
« Si les Algériens laissent sans problèmes leurs hommes épouser des Françaises, en revanche, en ce qui concerne les femmes, c’est une tout autre histoire. Je n’ose même pas vous raconter en détail par quels types d’enquêtes et d’interrogatoires nous avons dû passer. »
Ben si, justement, j’aimerais vraiment connaître le détail exact de ce qu’un français et une algérienne doivent subir de la part de l’administration algérienne quand ils veulent se marier.
Pour les saloperies françaises, je suis au courant.
J’aimerais absolument connaître les saloperies algériennes faîtes aux tourtereaux, aux deux.
Qu’est-ce qu’ils ont bien pu inventer de ce côté-là de la mer ?


25/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres