éditions \" à l\'écoute \" , hors commerce

1e : Suite des démarches en 2011 , 2012 et 2013 en quête de nos droits élémentaires

.
.
.
Le  président Nicolas Stéphane Sarkozy de Nagy Bocsa  perdit les élections en mai 2012 et  l'autorisation de mariage nous fut accordée, nous nous mariâmes  le 11 août 2012, donc presque quatre ans apres notre rencontre.
 .
Sarkozy  avait  considéré  publiquement les mariages entre citoyens français et étrangers  comme de l' "immigration subie ",et introduit une opacité et un arbitraire certain dans la réglementation, les directives officieuses n'étant pas les mêmes que les directives officiellement publiées .Je dois me  répéter souvent car  les blocages se répètent. A peine l'un d'eux est levé qu'un autre est créé. De quoi sommes nous coupables pour qu'on nous punisse ainsi, pour qu'on nous prive de nos droits légaux ?
.
Dans  une promesse électorale publiée dans le Figaro,  il promettait de filtrer les couples franco étrangers en fonction de leurs revenus, et de la taille de leur logement . Il s'agissait seulement de rendre officielles une directive qui était  déjà  largement pratiquée officieusement . Evidemment  pour ce genre de consignes  , les seules preuves sont des confidences orales de diplomates, et sous Sarkozy on peut dire que les fonctionnaires  fascisants appliquaient leurs propres directives, certains de ne pas être mal notés pour cela, au contraire. 
.
Sarkozy  n'ayant pas été réélu ,le filtrage des couples par l'argent  n'eut pas le temps d'être  officialisé dans le corps d'une loi votée par les assemblées , et donc  le but de l'interrogatoire  a continué à se baser sur le soupçon de la vénalité des conjoints Mékako. La fonctionnaire d'etat Civil était donc chargée de déterminer si l'amour du couple est réel ou s'il est vénal, motivé par l'argent et l'intérêt.
.
Comme le traitement des dossiers des couples franco étrangers différait selon les convictions du personnel des consulats et préfectures une préfecture ,L'arrivée du nouveau consul suscita donc des espérances de la part des couples mixtes, d'autant plus qu'une des premières mesures qu'il prit fut de refondre le site internet du consulat pour en réduire l'opacité, et de se montrer bienveillant pour les ressortissants français du Mékako, qui ont espéré que cette posture serait suivie d'effets. Un de mes amis m'assurait que le consul  français à Taiwan  ne bloquait pas les couples franco étrangers, alors ce nouveau consul allait peut être respecter nos droits...
.
Son prédecesseur  s'était fait remarqué par un évitement systématique des doléances , par une politique de la porte fermée  et un refus systématique de réponse aux questions, considérées comme des harassements de la part des citoyens . Une  phrase du site consulaire rappelait que le consulat n'était en rien obligé de justifier ses décisions. Même si on réunissait tous le documents demandés officiellement on se faisait rejeter sans explications. Est ce que cela allait continuer ?
.
Pour déceler les conditions réelles d'obtention des visas  et autorisations de mariage , il fallait questionner  les personnes ayant obtenu des visas  et fait aboutir leurs  démarches. Ces personnes affirmaient avoir payé  à l'ancien consul des sommes importantes , entre trente et quatre vingt dix fois le montant de ma pension mensuelle de retraite polynésienne, qui  est en dessous du salaire minimum français . Il m'est impossible de confirmer ces allégations, sous peine d'être poursuivi pour calomnie. Donc je ne les confirmerai pas, je  peux seulement dire que c'est ce que disaient des gens ayant fait abouti leurs démarches , et d'autres prétyendant avoir  servi d'intermédiaires .
.
Fonsal, le bailleur de notre logement actuel me confia par exemple avoir été l'intermédiaire du  consul antérieur à celui qui venait de partir  . Grâce à  l'intermédiaire l' impunité  du diplomate  est renforcée , car la corruption a eu lieu en dehors du consulat qui est considéré comme  territoire français. La corruption a lieu dans une sphère laissant indifférents les gardiens de la loi Mékako, les encourageant éventuellement à la complicité. Lorsque la pratique de ces pots de vin s'était ébruitée, personne n'avait été poursuivi. L' affaire aurait été étouffée malgré un article dans le journal Libération, le consul avait été seulement muté ailleurs.
.
Son successeur était également  réputé corrompu, mais  toujours sans preuves. Ce deuxième consul était en service lors de mon arrivée au Mékako et il était impossible de le rencontrer sauf à des réunions avec les principaux acteurs économiques du pays, réunions auxquelles les ressortissants français n'étaient pas explicitement invitées. Nous ne fûmes informés de ces réunions qu'apres son départ, lorsque les langues se délièrent. La rumeur prétendait  que c'était dans ces réunions , tenues dans un restaurant les plus coûteux de la grande ville, que les hommes d'affaires les plus influents pouvaient faire avancer les dossiers , les pots de vins étant versés au titre de frais de dossiers nulle part déclarés. 
.
Peu avant le départ de ce consul ,un ministre Mékako qui n'avait pas eu acces à la gratuité à laquelle il était accoutumé  en raison de son rang ,  aurait  préferé , en échange des services rendu à un de ses cousins , faire son  gros virement sur le compte français du diplomate. Soit il pensait que c'était sans conséquences, comme de recevoir une somme justifiée sur un compte Mékako, soit il avait voulu se venger . Impossible bien sûr d'authentifier ces faits . Mais il était possible de voir un   hommes d'affaires Mékako circuler autour du consulat et exhiber  parmi les gens  ayant rendez vous et attendant d'être appelés pour entrer, un cartable plein de passeports avec des visas  pour la france.  Ensuite il en distribuaient quelques uns à des citoyens mékako qui confirmaient alors  que leur démarche  avait abouti, ce qui lui attirait de nouveaux clients . Evidemment personne n'ayant filmé ni les visas à l'intérieur des passeports , ni la transaction financiere que les bénéficiaires disaient avoir débloqué leur visa, on peut conclure, faute de preuves  qu'il s'agit seulement d'hallucinations .
.
Donc   était  donc arrivé un troisième consul , qui se montra, sur le fronton du nouveau site consulaire, bien plus cordial que ses prédécesseurs, et qui organisa des visites dans diverses localités du mékako pour qu'on puisse le rencontrer , éventuellement en tête à tête pour parler de nos  problèmes éventuels. Plusieurs français eurent l'impression qu'il venait seulement faire bonne figure, voire se renseigner sur eux en fonction de nouvelles directives officieuses.
.
En  tous cas il se montra agréable et j'ai supposé personnellement que c'est à son intervention qu'était dûe la délivrance  finalement de mon certificat de capacité à mariage.  Après son arrivée, huit dossiers de validation de mariage furent débloqués , ce qui permit à ces couples de voyager ensemble. il y en eut peut être davantage, je ne parle que des huit couples qui rapporterent à ‎Nil avoir obtenu un visa sans avoir payé de pot de vin.
.
il y eut donc la perception d'un dégel en ce qui concernait les procédures des couples franco étrangers , puisqu'auparavant ceux qui avaient pu finaliser leurs démarches parmi  les couples que nous avions rencontrés prétendaient avoir payé de gros pots de vin. Lorsqu'il vint nous rencontrer dans la province où nous habitions , nous fûmes seulement trois européeens à répondre à son invitation. 
.
 Ce troisième consul nous expliqua  d'entrée que la question des visas était gérée par un de ses adjoints et je crus comprendre que cet adjoint était désigné directement à cette charge par un  Ministère français . Le consul nous rapporta qu'un jour où cet adjoint était en arrêt maladie , il accordé trois visas à des personnes qui semblaient remplir toutes les conditions affichées , et cela lui  avait valu, sous le régime sarkozyste, une série d' appels téléphoniques furieux  de ses supérieurs et de diverses instances en France. 
.
Donc non seulement l'équipe de Sarkozy ne réprimandait les manoeuvres des fonctionnaires cherchant à freiner la multiplications des couples mixtes , mais il les encourageait dans ce sens J' ai supposé en effet  , quoique ce ne me fut pas  dit explicitement, que le consul lui même pouvait être mal noté par ses supérieurs   au point de risquer des mutations désagréables , par exemple au Pakistan, en Somalie , ou tout poste particulierement pénible voire dangereux .
.
 par exemple certains journalistes prétendaient qu'à Karachi  certains français travaillant officiellement pour une compagnie pétrolière française avaient  été exécutés   à l'occasion d'un attentat terroriste qui aurait été  un  règlement de compte entre autorités pakistanaise et un ancien ministre français ,  qu'on disait avoir été alors un parrain  du président Sarkozy . Rien de cela bien sûr n'est prouvé.
 .
Les hiérarchies humaines  sont  ainsi faites que je n'ai pas compétence pour authentifier même des faits  dont j'ai été témoin ou auxquels j'ai participé personnellement . Alors si j'ai vécu à ce point halluciné , à fortiori il me sera difficile  de prétendre qu'un certain nombre d'affirmations historiques officielles  , depuis la guerre de cent ans à nos jours , sont à moitié des fictions .
.
 La quasi totalité des membres de ma propre famille biologique a d'ailleurs  considéré que j'inventais tout ce qui n'était pas compatible avec les assertions de leur famille politique . Ils ont susurré que j'étais fou . Admirateurs de Nicolas Stéphane Sarkozy de Nagy Bocsa, ils  vantent  sa probité et  ses idéaux humanitaires , son courage face aux calomnies. Et leur foi est tellement sincère qu'ils essaient même de m'y convertir. 
.
Celui que je nomme ici le troisieme consul français au Mékako nous donna en outre une preuve de sa bonne volonté lorsque je fis refaire ma carte d'identité. Sous la gouvernance du président Sarkozy, les fonctionnaires d' Etat Civil avaient acquis  la possibilité d'exiger, à la tête du client, la présentation des certificats de nationalité des quatre grands parents. Ce  sont des papiers beaucoup plus difficiles à obtenir que de simples actes de naissance. Aucune piste n'est  fournie pour l'obtention de preuves si anciennes , lorsqu'on ne les  a pas conservées, ce qui est le cas de la  totalité des gens à qui j'en ai parlé . J'ai réuni dans les Editions de L'écoute, sur internet , quelques articles de journaux concernant ce type d'exigences, à propos de personnes ayant du interrompre leur activité professionnelle pendant des mois  le temps de trouver ces papiers . pour voyager à la recherche de tels documents il faut avoir des réserves financières et y conscrer beaucoup de temps .
.
.  Et  un certain nombres de français ne purent jamais refaire faire de passeport, et donc se résignerent à ne plus voyager, qu'ils résident en france ou à l'étranger.J'ignore si apres sarkozy un fonctionnaire a encore le droit d'exiger ces documents. Ce harassement parait généralement bénin voire justifié à beaucoup de  citoyens ne l'ayant jamais subi. J'en  fus  en tous cas dispensé par la fonctionnaire en charge des papiers d'identité, apres l'arrivée du troisième consul.
.
Néammoins , malgré l'alternance et quelques corrections apportées par le gouvernement français de François Hollande ,  la liste des papiers  demandée  pour la validation du mariage  est restée variable selon les couples . Car  pour être reconnue en France, et augmenter les chances de pouvoir se déplacer avec son épouse ,une transcription doit avoir lieu, ce qui est l'occasion de nouvelles " enquêtes " supposées, aux critères difficiles à comprendre . Il s'agit en effet de vérifier une deuxième fois des papiers d' état civil qui ont déjà été vérifiés lors de la demande d'autorisation du mariage .
.
Sous le  prétexte de la corruption endémique au Mékako, l' acte de naissance était  un document souvent soupçonné de fausseté par le consulat français ou les préfectures françaises . J'ai raconté ailleurs comment ‎‎Nim avait fait  certifier par le tribunal son acte de naissance, ce qui avait coûté cher et pris beaucoup de temps  ,les responsables Mékako n'hésitant pas à construire des fausses pistes pour collecter des pots de vin à tous les niveaux de la hiérarchie.
.
 
Ailleurs également , j'ai rendu   compte des  tribulations du couple  Marc et Mauricette qui mit des années à faire reconnaître le mariage et un droit au séjour en France par la conjointe étrangère . Le jugement fit jurisprudence pour plusieurs centaines de couples dont la situation administrative était bloquée,ce qui avait suspendu l'organisation pratique de leur vie  aux décisions des fonctionnaires chargés de leurs dossiers. Mais j'ignore pourquoi par la suite, le même prétexte fut encore invoquer pour bloquer d'autres couples . Peut être  un lecteur  juriste  me renseignera sur les façon automatiques de faire valoir la jurisprudence ... beaucoup de couples ont comparé leurs tribulations administratives à un emploi à mi temps, sauf que seuls les bourreaux sont rémunérés . Certes on ne coupe pas les pieds aux victimes comme aux esclaves ayant tenté de s'évader  dans l'Amérique du XIX ème siecle. Il faut tout de même constater que les persécutions injustes ont modéré leurs méthodes , sauf dans certains cas .
.
Comme il n'est plus possible d'interdire explicitement les nouveaux mariages interethniques  certains   fonctionnaires  sont devenus virtuoses  dans l'art de trouver des pretextes pour décourager ces mariages  qu'ils considèrent comme des simulacres pour des projets d'immigration . Donc s'estimant les défenseurs  valeurs de la  civilisation française, ils n'hésitent pas,  même apres l'alternance politique  à perpétuer des pratiques juridiquement condamnées. il serait donc souhaitable que ce soient les coupables et non l'Etat français qui payent des indemnités, et qu'ils perdent ces emplois dont ils ne sont pas dignes dans une république qui donne des leçons au monde entier sur le respect des  droits humains .
.
En ce début du XXi ème siècle    les couples mixtes  sont  presque tous confrontés  à un apartheid de fait .   Les conjoints français  les plus pauvres  sont acculés à des  impasses financières s'ils ne peuvent vivre en couple qu'en abandonnant leurs emplois , leurs investissements ou leurs traitements médicaux car tous n'ont pas la possibilité de refaire leur vie  au Mékako  . Nombreux sont les couples qui se séparent  pendant de longues périodes , et  des amoureux  meurent séparement chacun de leur côté .
.
Avec l'alternance nous avions donc obtenu ce certificat de capacité à mariage, mais il n'était qu'une étape parmi d'autres, et chaque étape était accompagnée de son lot de blocages sournois .Pour espérer faire valoir ses droits au visa  du conjoint étranger,  il était  maintenant  nécessaire de procéder à la transcription du mariage sur les registres français, c'est à dire à sa validation donnant droit à un livret de famille. c'est là  que certains fonctionnaires se mirent  à enliser le dossier  par de nouveaux subterfuges  .
A peine étions nous mariés, il y a de nouvelles pieces à déposer. Parmi elles, il  était demandé des photos de la cérémonie à la mairie et de la réception familiale, afin qu'il soit prouvé que le mariage ne s'était pas effectué en catimini, en dépit des coutumes du Mékako, où il est notoire que les mariages ne sont le plus souvent autorisé par la famille qu'en échange de transferts d'argent consistants. En fait , il est parfaitement légal d'outrepasser ces usages coutumiers par un mariage simple à la mairie, mais le consulat français demande une photo de la réception. 
Nous avions donc fourni  tous les documents demandés, et devant nous  la fonctionnaire du consulat français chercha quelle erreur d'etat Civil pourrait se réveler un obstacle à la validation. Elle trouva que seulement un des trois prénoms de ma mère avait été indiqué sur le certificat  de mariage Mékako. L'imprimé utilisé pour ce certificat ne laissait la place d'inscrire qu'un seul prénom, aussi je suggérais à l'employée d'ajouter les autres dans la marge , puisqu'elle les avait sous les yeux sur mon acte de naissance.Elle me répondit , outrée, que ce serait produire  un faux. Il fallut donc faire refaire le certificat de mariage, ce qui ne manqua pas d'être très coûteux, le maire Mékako sachant que nous avions besoin de ce document et aucun moyen réel de l'obtenir automatiquement.
.
Lorsqu' elle fut en possession du document la fonctionnaire du consulat nous demanda d'attendre la transcription et le livret de famille, qui dans les mairies françaises est délivré la journée même du mariage . Par chance nous rencontrons alors un autre couple qui attendait cette validation depuis dix mois, et qui nous explique que , grâce à une autre employée du consulat plus charitable, ils avaient fini par apprendre que le consulat envoyait à la mairie de naissance du conjoint étranger une demande de vérification.
.
 ‎‎Nim se rend donc à sa mairie de naissance et effectivement plusieurs courriers avaient été déjà reçus à son sujet, mais aucune réponse n'avait été donnée car l' employée en charge du dossier  attendait que le couple concerné passe  leur verser un pot de vin. Officiellement, elle nous dit plutôt qu'il n'y avait aucun budget dans la mairie pour traiter ce genre de dossiers, et que les envois postaux prennent des mois lorsqu'ils ne disparaissent pas mystérieusement, donc il fallait payer un coursier, éventuellement un service de poste de sécurisé pour que réponse soit donnée au consulat français  dans la grande ville.
.
 Nous  découvrons aussi  , en 2012 , que nombre de dossiers datant de plusieurs années n'ont jamais été traité , vu  que  les couples concernés ignoraient qu'ils devaient se rendre  dans la mairie de naissance du conjoint étranger  pour  encourager leur finalisation  .L'employée Mékako ne sait où contacter ces couples . Peut on supposer que l'employée française du consulat  ignore que même un certificat authentique   Mékako nécessitait des pots de vin importants ? En tous cas  elle avait soigneusement éviter de nous dire en quoi consistaient les nouvelles vérifications.  Surtout qu'il s'agissait de vérifications qui avait été déjà faites pour la demande de l'autorisation de mariage , donc il était difficile de deviner   qu'il s'agissait encore de demander des justificatifs  d'actes de naissance .
 .
Je rappelle, car  je l'ai déjà  écrit ailleurs, qu'en dehors des rendez vous  il était  il est impossible de communiquer téléphoniquement avec l'employée en charge du dossier au consulat, sauf en achetant dans une banque un code d'accès valable une seule fois. Ce code n'est disponible que dans les banques et postes centrales des villes les plus importantes du Mékako, bien  éloignées de notre lieu de résidence . 
.
J'ai parlé ailleurs  de   Claire, une femme Mékako , qui  se faisait passer , dans sa guérite , comme appointée par le consulat pour prendre  des rendez vous pour ceux qui la payaient, mais en fait elle se fournissait  en codes imprimés achetés dans une banque . Sur le site du consulat il n'y avait aucune indication sur la possibilité d'acheter ces  codes , et aucun écriteau devant le rideau de fer .Le bruit courait qu'il fallait acheter un appareil téléphonique spécial, qui n'était pas en vente au Mékako, et là on parviendrait à  contacter les numéros de téléphone indiqués sur le site. 
.
Puis  l'information commenca à fuiter. Le consul honoraire de notre région  avait obtenu le renseignement d'une secrétaire aimable , mais celle ci ignorait que dans les banques et postes des petites villes on ne vendait pas le code. Alors il fallut attendre qu'un couple de la capitale nous dise où ils avaient réussi à acheter un code .
.
Nous apprîmes également , par le site refait par le nouveau consul , qu'on pouvait être reçu sans rendez vous chaque lundi matin. On n'était pas prévenus que  seuls les quinze premiers étaient reçus, donc  si on se faisait refouler , la fois suivante on viendrait  se poster devant le consulat bien avant l'ouverture des bureaux. Et comme il n'y avait pas de bus de nuit, il fallait prévoir de dormir à l'hôtel apres un voyage de plusieurs heures, voire  bien davantage, avec les pannes fréquentes.
.
 Dans la queue des conjoints français devant la porte du consulat, nous rencontrâmes un de ces lundis   un ancien proviseur de Lycée français qui nous dit avoir mis un an à obtenir l'inscription officielle de la naissance de son enfant sur le livret de famille. Aussitôt deux autres blancs  nous disent, l'un avoir attendu 3 ans, et l'autre sept ans . Il ne leur a été possible   de vivre avec leurs femmes et leurs enfants qu'au pays Mékako, ils ont donc du sacrifier tout autre opportunité à cette priorité, et ceux pour qui cela a été impossible, notamment pour des raisons financieres liées aux emplois et aux droits de résidence ,ils  ont dû renoncer à leur vie de couple, même mariés. Ce jour là , nous étions venus avec le contrat de mariage refait par la mairie avec les trois prénoms de ma mère, et on nous annonça qu'on nous contacterait quand le livret de famille, fait sur place, serait disponibles. Plusieurs mois apres il ne l'était toujours pas .
.
 
Le nouveau consul ayant suscité de grandes espérances aupres des trois français qui l'avaient rencontré lors de sa premiere visite , ce furent pres de trente français du Mékako qui se rendirent, fin 2012, au cocktail auquel ils furent invités . L' allure joviale  de ce consul contrastait avec le regard de son épouse qui semblait nous regarder de  tres haut. Il était venu nous donner des informations au cas où le  pays Mékako devienne dangereux pour les blancs, en effet il était prévu que le prix de l'essence augmente beaucoup, ce qui aurait un effet sur toutes les marchandises transportées. Alors peut être qu'on pouvait imaginer que  certains noirs se vengent de Total, entreprise française orchestrant les forages , sur les blancs qu'ils auraient sous la main . Nous écoutâmes poliment le discours du consul .Et pour qu'on se sente nous mêmes écoutés Il nous encouragea à l'interrompre .
Dans la foulée il  nous dit  aussi que  sur cent français au Cameroun, soixante seraient  d'anciens camerounais.Il n'y aurait  que Yannick Noah qui ait la double nationalité, sinon  le pays  Mékako ne l'accepte pas, il faut choisir . Bien sûr le consul était au courant des galères administratives que connaissent les couples franco étrangers. Pour justifier la longueur des enquêtes  Il nous cita alors le cas d' un Mékako qui, à peine français avait reconnu 42 enfants . Par ailleurs lors des jeux olympiques à londres, toute la  délégation  Mékako  se serait  incrustée en Europe. Et une femme %ékako   qui avait eu son visa avait fait passer les enfants de sa soeur pour les siens, afin qu'ils profitent des lois sociales  de la France. La France, le pays  où Total est contraint de contribuer aux protections sociales , alors qu'au Mékako il suffit de facilité la vie aux dirigeants du pays ... Mais  comment prouver des dessous de table, même au pays Mékako. Même ceux que l'on paie soi même ne sont pas prouvables , s'ils ne sont pas filmés, ce qu'évitent bien sûr les corrompus. Un haut gradé de la police Mékako  nous avait contacté en se faisant passer pour un intermédiaire du consul. Qui peut vérifier, sauf ceux qui versent le pot de vin, et qu'ils obtiennent satisfaction ou non , peuvent ils témoigner officiellement , sans attendre d'être hors de danger ?
.
Le  consul  continuait son discours , il  nous certifia qu'en quelques heures il pouvait  se procurer un certificat de naissance Mékako  pour lui même !  Et nous annonce que deux grands spécialistes de l'Etat Civil ont été nommés à son consulat par la France, des vrais professionnels . Et que parfois ,pour vérifier la souche  d'un acte de naissance  il faut se rendre sur place dans les villages, traverser des fleuves à pied. Bref il fait mine de nous avoir expliqué pourquoi les délais sont si longs pour délivrer la capacité en mariage ou la transcription sur les registres français.Il ne nous dit pas pourquoi il faut vérifier plusieurs fois les mêmes documents, ni quel mobile pourrait pousser mon épouse  à usurper l'identité de ... Nimozette, si ce n'était pas la sienne .
Avant que le consul fasse ce discours avec un aplomb d'un sérieux incontestable,  nous avions  encore visité  la mairie de naissance de nim, et il y avait eu un nouveau courrier du consulat demandant, en plus de ce qui leur avait été transmis ,  un papier qui n'avait jamais été demandé pour aucun autre couple. Une des  spécialistes françaises  de l'Etat Civil avait du être étonnée  d'avoir reçu les copies certifiées des souches d'acte de naissance, et donc ils avaient  exigé en plus  le certificat de naissance du centre de santé où  Nim était née, et ils avaient souligné cette demande...
.
Or il n'y avait pas de centre de santé  dans le village où elle était née en 1984 ... Heureusement la soeur de son géniteur ne venait à la mairie que fort tard et irrégulierement signer des papiers , ce qui permit à Nim de l'éviter, et d'avoir affaire à une employée subalterne beaucoup moins gourmande, qui fit faire une attestation officielle de la non existence d'un centre de santé en 1984. Comme moi même , nim était née à la maison. L'employée suggéra encore qu'on envoie le document par courrier sécurisé DHL, car par la poste cela se perdait ...  
.
Dans son courriel  pour nous inviter à son cocktail dans l'hotel où il passerait ensuite le week end, le consul avait  suggéré que pour  toute question personnelle nous devions prendre  un rendez vous avec lui le jour suivant dans le même hôtel, et il nous demanda de préciser le sujet pour lequel nous voulions le rencontrer, pour qu'il se prépare. j'avais donc rédigé un récapitulatif, rappelé que l'acte de naissance de Nim avait été confirmé au tribunal, que l'Etat Civil avait accepté sa véracité lorsqu'il avait accordé l'autorisation de mariage, et qu' aucune demande supplémentaire  de vérification n'avait été envoyée depuis des semaines  par le bureau de la transcription dans la mairie de naissance ou dans celle de mariage. Alors est ce que le livret de famille était enfin accordé ?
.
Comme le consul nous l'avait demandé , nous ne parlâmes pas de nos problemes personnels lors de la réunion avec le coktail . Mais le thème de sa mission  c' était  en fait nous dit il  , la sécurité. Il devait nous expliquer comment nous serions protégés en cas d'émeutes. Les gens des plate formes  pétrolières et autres étaient  déjà armés, suite à des prises d'otages dont aucun journal n'avait parlé, et désormais même les pêcheurs étaient tenus à distance, par principe de précaution . Désormais   les risques seraient le  racisme  anti blanc , tout blanc pouvant être perçu par certains comme reponsable de l'augmentation des prix . A part deux blancs de passage, l'ensemble des blancs résidents  était  fait composé de retraités, généralement en ménage avec des africaines, dont trois étaient présentes
.
Le consul demanda s'il y avait des candidatures pour la fonction bénévole de   chef d'îlôt pour notre région ,  et notre voisin Aboudi , qui mettait  sur pied un hotel et un supermarché , se proposa. Il avait  déjà connu des situations d'urgence au Liban puis au Tchad, il avait donc l'expérience. Le consul nous apprit que s'il lke fallait ,on serait évacué par  avion militaire français  vers un pays voisin,et là on acceptera même d'évacuer  les compagnes non mariées. En cas de troubles ,  il fallait donc  prendre contact téléphoniquement avec le  chef d'îlôt, et si on ne pouvait facilement le rejoindre, il fallait  rester enfermé chez soi  avec  du cash, du gaz et des denrées
.
Ensuite on eut droit à des remarques de dénigrement des chinois , puisqu'ils se multipliaient au Mékako en ce nouveau siècle . Le consul tenta  de susciter des connivences sur ce thème. Deux ou trois blancs s'y prêtèrent. on entendit qu'il ne fallait pas que les chinois de plus en plus nombreux  supplantent les blancs de moins en moins nombreux. On entendit que les chinois sont supposés ne jamais faire travailler les noirs, ce qui est faux, j'ai deux voisins chinois qui travaillent dans l'exportation de bois et ils ont de grandes équipes de cadres  et de travailleurs noirs . Personne ne fit remarquer que les chinois se mettaient tres vite à parler les langues locales du Mékako. Ni que lorsqu'ils financaient une route ils envoyaient leurs propres travailleurs pour la réaliser, tandis qu'en France étaient  votés des crédits que des membres méritants de l'élite se partageaient en toute indépendance.
.
Plusieurs  blancs  s'essoufflèrent poliment   à protester individuellement contre la contestation permanente des papiers de leurs conjointes . Le consul leur dit qu'il les recevrait personnellement  le lendemain, et ensuite il irait  voir où en étaient leurs dossiers. Il nous certifia qu'il faisait   son travail   moins durement que les  consuls anglais et  canadiens car eux , lorsqu'on   assassine un de leurs ressortissants  dans un hôtel pour le dépouiller  , ils signalaient cet établissement  sur une liste noire, alors que lui se contente de le déconseiller sur la page d'accueil du site du consulat. Un patron blanc d'hotel s'était quand même plaint de ce que cela fasse fuir la clientèle, mais le consul se devait d'assumer la protection des voyageurs français  ... 
Le  cocktail était abondant et tres bien préparé, viandes et brochettes, toasts , alcools. Evidemment cela contrastait avec le mur du silence qu'avait dressé autour de lui le  prédécesseur  de ce consul qui me demanda de lui rappeler l'heure de notre rendez vous du lendemain. En  fait il  semblait avoir oublé notre précédente rencontre, et n'avait toujours pas eu le temps de regarder le DVD  de théâtre dansé réalisé avec Nim, malgré les conseils de sa secrétaire ..
.
Le lendemain matin nous voilà reparti pour la rencontre en tête à tête. nous sommes plusieurs à attendre. Je lui parle d'abord d'une procuration dont j'aurais besoin pour vendre mon terrain en Inde, où  Nim et moi avions d'abord pensé aller, mais le consulat indien  ne pouvait laisser passer Nim que mariée à un français , et lorsqu'on fut marié plusieurs années apres j'étais tellement ruiné par les rackets et autres pots de vin et démarches illusoires au Mékako que je cherchais maintenant à vendre le terrain indien avec une procuration . 
.
Le consul m'informa qu', à cause des fraudes, il ne faisait plus de procuration, et n'aythentifiait  que des actes notariés concernant la France. Pour la convention de la Hague, qui permet d'internationaliser les actes notariés, il n'y avait que la cour d'appel de Paris... Le  consul indien, lui ,était honoraire et ne délivrait ni visa ni certificat notarial, et  m'avait dit qu'aucun acheteur en inde n'avait désormais confiance en aucune procuration.
.
Lors  de notre première rencontre le nouveau consul français  m'avait affirmé qu'une fois le mariage transcrit, le titre de propriété en Espagne me suffirait à y obtenir un visa pour Nim , surtout au'elle était  nommée avec Toni, le conjoint de Christine , comme les héritiers légitimes . Là comme j'étais invité par une université organisant un colloque sur mon oeuvre, et  qu'il était  souhaité que Nim danse mes chorégraphies sur ma musique plutôt que sur un écran vidéo , je  demandais au consul quels papiers nous devions demander en france  pour obtenir  un visa pour Nim.
.
 Et voilà qu'il se mit à seulement insister sur le fait qu'un tel  visa obligerait Nim à revenir au Mékako et qu'il n'était possible de donner de visa qu'à ceux dont on était vraiment sûr qu'ils reviendraient au Mékako. Je lui dis qu'il semblait possible de le prolonger en Espagne  , croyant que comme dans notre précédente rencontre il trouverait naturel que je veuille vivre chez moi, mais  je compris qu'il avait oublié notre ancien entretien  quand il me me demanda si je pensais aller vivre dans ce pays . Naïf , je lui répondit Oui, comme la première fois , j'y avais une maison et pouvait y survivre autarciquement . de l'autre côté de la table  il griffonna aussitôt quelque chose sur ses papiers  sans répondre vraiment à mes questions.
.
Désormais  je réalisais  que sa jovialité était de surface. J'eus  l'impression qu'il rencontrait les gens pour les espionner et pas du tout pour leur faciliter la vie, au contraire .  Il  abrégea l'entretien en nous disant qu' il s' occuperait à son retour de  la  transcription de notre mariage   . Je lui rappelais qu'on lui avait signalé sur sa demande  cette question  avant sa venue . Il nousdit qu'il n'avait pas eu le temps et que ça ne servirait à rien  d'écrire ou de téléphoner, il suffisait d'attendre.
.
Au couple d'amis qui fut reçu juste apres , il raconta  qu'il valait mieux qu'ils aillent au Bénin ou au Maroc car là l' Etat Civil  français  leur délivrerait sûrement le certificat de capacité de mariage qu'ils attendent depuis des années au consulat français du Mékako. Ses spécialistes d'Etat Civil avaient en effet trouvé  deux certificats de naissance pour la conjointe, un  avec père inconnu, et quelques années apres , un autre acte avec le nom du père qui l'avait reconnue, et cela  avait tout bloqué .le conjoint  était un blanc qui a travaillé 40 ans au Cameroun.
.
Et les mois passèrent encore  sans nouvelles du livret de famille. Je décidais alors d'appeler le consulat par téléphone . Nim avait  du être opérée dans la grande ville, celui de l'hopital de notre région n'ayant pas terminé son travail, un de ses collègues nous avait dit qu'il valait mieux changer de médecin car pour encaisser les honoraires il bâclait les opérations , il valait donc  mieux qu'elle soit opérée par un médecin qui ignorait qu'elle avait un mari blanc . Nim avait acheté dans une banque  de la grande ville le code téléphonique d'accès au Consulat. Pour  cette opération on avait  du encore s'endetter aupres de la soeur  de Nim et de Christine .
.
 On appelle avec le code , et l'ambassade française de la capitale du Mékako nous passe le standard du consulat dont  dépendait les blancs de notre région. On clique sur le numéro indiqué pour l'Etat Civil, et là on apprend qu'aucun renseignement n'est donné par téléphone, mais qu'on peut prendre rendez vous à partir d'un téléphone fixe dont ils donnent le numéro.  
.
Nim dans son salon de coiffure, rencontre le lendemain  l'épouse noire du futur consul honoraire, qui selon  le nouveau consul  fonctionnaire n'attendait que l'agrément du Mékako  pour remplacer le planteur d'huile de palmes . Elle nous dit d'appeler directement la secrétaire aimable du consulat, présentée comme une femme de bonne volonté, bref une exception . Je ne l'avais pas appelée car son numéro était toujours occupé  et de toutes façons  elle  ne travaillait pas dans le bureau des mariages. C'est ce qu'elle me confirma lorsque je parvins à la joindre . Et lorsque je lui dis qu'il était  impossible d'avoir des renseignements par téléphone , elle me dit qu'officiellement le bureau des mariages doit répondre aux questions le mercredi apres midi entre quatorze heures trente et seize heures trente.
.
 Je lui pépondit que je les appellerai donc encore  , mais elle suggéra que je l'appelle elle, pour qu'elle puisse mieux  joindre ce bureau  par le circuit interne du consulat. J'étais  soulagé par sa bonté, car évidemment, je m'attendais à ce que même avec le code acheté, je n'aie encore droit qu'à un message sur répondeur.
.
Or le lendemain de cette converssation, je recois un courrier  d'une association de couples  franco mékako , qui m'informe avoir  gagné devant le Procureur de Nantes en ce qui concerne les jugements Mékako déclarés invalides par les Consulats de France dans ce pays . En  juin 2012, pour un adhérent, une véritable offensive avait été lancée pour dénoncer l'ignominie consulaire et le rejet des fondamentaux législatifs.Après 6 mois de conflit, le Procureur de la République de Nantes avait reconnu  dans un courrier le bien fondé de notre argumentation juridique et avait sommé  le poste consulaire  de délivrer sans délai le certificat de capacité à mariage .
 .
L'association déclarait être également en conflit  sur le cas des actes d'état civil déclarés apocryphes,  et détenir des documents qui remettent en cause les pratiques consulaires, tant sur le fond que sur la forme. Les  consulats de France au mékako  allaient recevoir dans quelques jours un courrier les invitant à plus de professionnalisme juridiqueles ministères de l'Intérieur et de la Justice seraient informés 
.
Comme prévu, j 'appelle dès le mercredi c la secrétaire aimable du consulat? A 14h 32, son poste est occupé , tout comme à 14h40 . Mais à quinze heures c'est  une autre secrétaire qui décroche , et qui essaie de joindre les deux fonctionnaires d'Etat Civil,qui se révèlent  toutes deux  occupées, on me demande de rappeller dix minutes apres. A quinze heures dix  j'appelle encore et  la  secrétaire aimable m'annonce que les fonctionnaires d' Etat Civil  sont maintenant en réunion dans le bureau du consul... elle me dit que ce sera sûrement fini à seize heures. J'appelle alors  et  effectivement  elle parvient à me mettre en contact  avec une dame du bureau des mariages . Etrange tout de même que le consul tienne sa réunion aux  reres heures où ces employées sont censées répondre au téléphone.
.
La spécialiste de l'Etat Civil me dit  alos que notre dossier n'a pas été traité car on doit faire des vérifications . Je lui réponds que la mairie a envoyé  tous les documents demandés à deux reprises , et n'a plus reçu d'autres  demande. Elle me sort : "Mais comment vous savez cela ? "je réponds :" Madame, le DHL a été envoyé sous nos yeux". Elle répond : mais comment vous étiez au courant que c'était envoyé par DHL ? "
.
DHL c'est le nom d'une entreprise mondiale de courrier sécurisé .Son ton  avait cessé  d'être angélique , il était devenu  diabolique , je sentais   qu'elle voulait me faire dire que c'est moi qui avait payé le DHL, et que si on pouvait payer ces gens , on avait  pu acheter un faux pour le lui envoyer  . Je lui réponds alors   : "Madame, vous avez vu ce que le procureur de Nantes a dit de votre absence de professionallisme. Votre mauvaise foi est désormais notoire ,des centaines de couples peuvent en témoigner, car votre comportement les empêche d'organiser sereinement leur existence. Vous retournez sans cesse nos destinées  sur un gril par les  blocages que vous créez un apres l'autre  . Votre acharnement , vos mensonges  et cette torture psychique  sont des fautes assez graves pour vous faire perdre votre emploi en cas de rédicive, l'immunité d'un fonctionnaire n'est pas sans limite une fois perdus les procès, car je doute que le consul acceptera d' être sanctionné à votre place. Je vais contacter ma famille politique ,même si nos camarades sont moins disponibles maintenant qu'ils sont ministres  .Madame , , ce n'est qu'une question de temps , le temps que vous prévoyez de nous faire attendre ... jJe vais vous couler  !" . Ces derniers mots prononcés en criant , et je raccroche et je me mets à rédiger ces pages . 
.
Cinq minutes apres, elle me rappelle  tout poliment " monsieur Tron , on a été coupé .J'ai trouvé votre dossier. Vous savez , nous avons beaucoup de dossiers, cela ralentit beaucoup. Je vous appelle  d'ici la fin de l'année , j'ai votre numéro" je réponds: d'accord, merci madame... Certes , nous serons heureux que le livret de famille soit bientôt délivré, tout en sachant que d'autres blocages pourront être créés ensuite. 
.
Mais de toutes façons ,il est nécessaire de témoigner  et d'alerter le ministre non seulement sur notre cas, mais sur la persécution nerveuse , psychique de centaines d'autres couples,  ayant pour conséquences l'impossibilité  de gérer  librement leurs affaires personnelles sans se séparer, ce qui est ruineux  financièrement ou sur le plan affectif . En effet, il est extrêmemennt difficile de réaliser de nouveaux revenus, lorsqu'on a une retraite deux fois moindre que le salaire minimum, et qu'il faut s'endetter pour toute une série de rackets  du côté Mékako provoqués  par une demande redondante  de preuves d'Etat Civil par le consulat français.Or ce retraite était tout à fait suffisante pour vivre sans assistance publique sur ma propre terre en Europe . Certes on me suggèrera de la revendre, mais cela placerait mon ex épouse et son conjoint dans une situation  d'autant plus difficile qu'ils y ont investi leur travail et le peu qu'ils avaient, le partage ne permettrait plus de vivre autarciquement à l'écart des nuisances sonores. Et finalement c'est mon ex épouse qui plus que ma famille , contribue à nous mettre la tête hors de l'eau .
.
  Seulement un petit nombre des français du Mékako sont de longue date  blindés dans les affaires de ce pays, où il faut être plus riche qu'ailleurs pour faire face aux pots de vin et à l'insécurité. Les  autres se sont investis en France où il ne peuvent  bien gérer leurs activités qu'en étant très présents . De ce fait, s'il y a des français qui , comme le consul honoraire  grand planteur  de palmiers à huile , qui peuvent prendre l'avion pour le mondre problème de santé et pour gérer ses  exportations , il y a aussi des français qui n'ont que les moyens de se séparer de leur épouse sauf pendant leur mois annuel de congé. 
.
Bien sûr certains dans ma famille  n'hésitent pas à dire qu'il suffisait de ne pas se marier avec une étrangère. Encore fallait il savoir à l'avance à quelle galère on s'exposait, on ne pouvait imaginer le retour d'une sorte d' apartheid très  sournois, puisqu'officiellement ces temps sont révolus.Une fois que le couple existe , son bonheur et donc l'amour se révèle plus réconfortant que les facilités matérielles. Et surtout, on voit ce que subit depuis sa naissance le conjoint Mékako, qui n'a pas grandi dans une société socialisée . Au contraire c'est l'arbitraire qui règne, et le Mékako est une sorte de modèle de capitalisme sauvage pour des multinationales ayant un pied en France et l'autre au Mékako.
.
 On prétend bloquer des mariages de convenance, alors qu'en fait on veut provoquer des séparations de convenance. On veut pousser le conjoint français à laisser tomber une femme qu'il  aime et qui s'applique à le  rendre heureux, pour aller fonder un couple de convenance dans un contexte où il n'y aura pas de galère administrative. Ce qui est diabolique dans cette stratégie , c'est qu'elle tente le conjoint français de renier un amour partagé et satisfaisant simplement par convenance et pour retrouver l'équilibre de son budget , ses capacités de voyager, d'être soigné où c'est possible ... Or choisir le  confort plutôt que de l'amour, c'est perdre la dignité de son âme. C'est comme dire à celle qu'on aime qu'elle n'est née que pour être un bétail et qu'il faut qu'elle s'y résigne. On l'accuse  d'être une prostituée, alors qu'elle cherche à se soustraire aux formes de prostitution et d'esclavage auxquellesles hiérarchies du Mékako veulent la soumettre.
 On a vu plus haut les liens politiques et militaires des dirigeants Mékako et des entreprises françaises. Certes ces entreprises sont privées, mais nous avons eu plusieurs témoignages sur le fait que leurs cadres sont souvent aussi des agents secrets, qui d'ailleurs ne s'en cachent même pas . Personnellement j'ai préféré rester avec Nim, dans un climat affectif gratifiant , même au prix du  désastre de mon organisation matérielle qui fonctionnait très bien si ne nous avaient pas été imposés ces blocages pour nous maintenir la tête sous l'eau blocages 
.
. S'il y a des boat people sur les mers , c'est que la vie est devenu un tel casse tête pour les castes   traitées comme du bétail, que la crainte de la mort s'efface devant un peu d'espérance. Les couples franco étrangers menacent l'économie capitaliste de l'apartheid planétaire  comme la fin de l'esclavage menaçait les revenus des négriers, quoiqu'eux aient les moyens de se reconvertir sans être poursuivis. En fait le métissage des cultures et des ethnies  est une solution de rééquilibrage qui profite à tous les peuples , contribuant à leur émancipation des coutumes et des superstitions, que les couples mixtes sont conduits à relativiser . Cela favorise leur éveil spirituel et politique et contribue au saut évolutif de l'espèce . 
.
Certes , comme biologiquement ,  l'être humain reste un animal, certains  ironisent sur l'angélisme qui consiste à croire encore au perfectionnement individuel et social . Mais  que proposent ils sinon la sacralisation du cynisme .La réalité de l'apartheid, du développement séparé, du castéisme, des ségrégations , c'est une gouvernance diabolique, où les frontières ne sont utiles qu'à ceux qui ont toujours le droit de les passer, et où la sauvagerie et la barbarie se déguisent  d'apparences de  civilisation,  de moralité. On peut appeler persécution la privation de droits légaux  en principe garantis par la loi française et les conventions internationales sur le mariage.  On ne peut préserver une haute qualité  de conscience en consentant à la persécution de minorités.
.
 Ces persécutions sont plutôt le signe  que les droits des individus, chacun étant  minorité potentielle, sont de plus en plus difficiles à défendre. Devons nous nous résigner au modèle de la  fourmilière ou de la  termitière , où chacun nait avec une destinée préétablie , ce qui verrouille l'évolution de toute l'espèce, sauf sur le plan militaire ? Montesquieu disait déjà que la démocratie ne survit que par la vigilance intellectuelle des populations. Lorsque Saint Augustin prétend que l'on est charitable vis à vis des païens en les persécutant,  il donne l'impression que ce qu'il appelle Dieu, c'est un Démiurge diabolique  plutôt que le supramental Divin qui ne rayonne que par la logique des vertus, notamment celles de l'amour, de la bonté et de la justice sociale sans frontières .
.
 L'apartheid planétaire rend concurrentiel l'ancien régime économique qui prévalait avant les avancées démocratiques et sociales en Europe, il lui donne un coup d'arrêt par une stratégie médiatique inédite adaptée à l'époque, celle de la confusion des valeurs et de la dévaluation des faits véridiques au profit de mises en scènes encourageant chaque humain à se replier sur les seules perceptions de son égo animal. Toute la société s'adapte alors à ces fictions au point que le réalisme c'est de parier sur la victoire du mensonge et du mal. Et c 'est pour cela que même dans les castes dominantes , le bonheur et l'amour sont difficile à trouver, si ce n'est virtuellement ou par le mouvement perpétuel d'un narcissisme vampiurique qui doit désigner des boucs émissaires pour se valoriser.
.
.
_________________________________________________________________
.
.
.
.
2013
.
Quelques jours après l'entretien avec la fonctionnaire qui m'avait  d'abord dit n'avoir rien reçu comme réponse de la mairie de naissance de Nim, puis qui m'avait nargué, en demandant comment je savais que la mairie de naissance de Nim avait envoyé par courrier sécurisé  au consulat la réponse et les documents demandés, je reçois un appel téléphonique d'elle pour me dire de passer le livret de famille le 2  janvier 2013, ça y est , la transcription est faite.
.
le jour dit nous avons retirer ce document et les certificats de mariage qu'ils fournisssent, signés par le consul adjoint. A peine sortis de leurs bureaux nous remarquons une erreur dans le prénom. Ils ont écrit MIMOZETTE et non Nimozette. Le vigile de l'entrée porte les documents à la fonctionnaire, et nous dit que ce sera corrigé en suelques semaines. La fonctionnaire qui nour reçoit n'est pas la jeune femme qui nous a nargué mais celle qui nous avait  dit que la procédure allait prendre deux mois et qui , au bout de  cinq mois  s'est attellée à la tâche.
Donc trois personnes dans ce bureau d'Etat Civil  :
1 : celle qui interroge les couples, qu'on a appellé "Police de l'Amour", et qui n'a pu s'empêcher de se dévoiler
2 : celle qui s'occupe de notre transcription et de notre livret de famille , presque sans faille dans l'hypocrisie mielleuse, je l'appellerai "Presque sans faille"
3 : celle qui a menti en disant ne pas avoir reçu de courrier sécurisé, et qui me nargue ouvertement, avec le ton de voix de la nièce Le Pen. C'est la plus jeune., je l'appellerai " Cynisme assumé"
.
Presque sans faille nous reçoit pour nous expliquer qu'il s'agit d'une erreur d'innattention de sa part, elle s'excuse , et dit qu'elle va faire le nécessaire, et comme apres avoir pluieurs fois relu pour repérer des fautes elle a envoyé le dossier à Nantes le 24 Décembre, elle ne peut plus corriger sans une décision du Parquet de Nantes. Donc elle va faire la procédure , qui prendra  quelques semaines seulement . Elle nous dit de revenir dans deux mois, puis nous dit de rappeller un mercredi après midi dans deux mois et demi, car parfois le parquet oublie de répondre, il faut les relancer ! je lui fais remarquer que le mercredis on a du mal ç les joindre , surtout si le consul les appelle en réunion, mais avec son aplomlb habituel elle fait comme si elle était surchargée de travail. Cinq mois pour remplir un livret de famille que n'importe quelle mairie remplit le jour même , et en plus avec une faute dan le nom même , alors qu'il est calligraphié en gros  dans l'acte de mariage, et qu'elle avait des photocopies de nos actes de naissance, de carte d'identité et de passeport.
.
Mais sur le coup on croit à son baratin, l'erreur est humaine... Lorsqu'elle dit que "parfois le parquet de Nantes oublie de répondre", cela suggère que ce n'est pas la première fois... Sur la route nous sommes arrêté par un policier qui nous demande nos papiers puis les retient jusqu'à ce qu'on lui paye le bakchich qu'il sollicite. On a fait des dépenses une fois de plus pour un voyage  qui n'a mené à rien, mais on se dit que la fin de la galère est proche. Au moins le directeur de l'agence de voyage nous a confirmé que l'Espagne, où j'ai ma maison, donne vraiment les visas lorsqu'on leur fournit les papiers qu'ils demandent, alors que le consulat de France est réputé malhonnête sur cette question. On a aussi vu sur internet qu'un espagnol en France obtient sans peine cinq ans de séjour pour son épouse étrangère, comme si Sarko avait craint d'offenser le gouvernement espagnol en plongeant ses ressortissants dans la galère qu'il a aménagé pour les couples franco étrangers. Cela laisse supposer qu'il y a davantage  de vigilance  en Espagne  sur la question des droits de l'homme.Et il y a une longue série de pays du Sud dont les ressortissants ont encore le droit d'entrer en Europe sans visa, ce qui montre que l'immigration n'est pas encore le bouc émissaire partout.
.
Une fois que nous sommes arrivés dans notre ville nous rencontrons le commissaire principal, pour refaire les papiers de Nim en ajoutant son nom d'épouse, et un avocat qui se joint toujours aux cérémonies de l'Eglise où va Nim.Les deux nous disent que 'presque sans faille' n'a pas fait d'erreur d'innattention. Elle a sciemment retardé  la transcription, selon ses habitudes, pour nous épuiser un peu plus nerveusement et financièrement . Car si on veut vérifier qu'elle a vraiment envoyé la demande de correction au parquet de Nantes, on sera obligé de prendre un avocat à Nantes. Sinon elle peut faire traîner  des mois et des années, en nous disant qu'elle les relance mais qu'ils ne répondent pas. Ils nous conseillent d'appeler le consulatdès la semaine prochaine, pour leur demander de confirmer qu'ils ont posté le dossier par valise diplomatique, et de les avertir , quand ils auront dit oui, qu'on a un avocat  et  qu'on va vérifié, et que s'il y a encore une preuve de leur mauvaise foi , on va les attaquer une nouvelle fois pour faute professionnelle.
.
L'association "mariages mixtes"  a certes  eu gain de cause dans la mesure où le procureur a déjà critiqué le non professionnalisme du consulat lorsqu'il ne reconnaissait pas les actes de naissance confirmés par le tribunal camerounais. mais il semblerait que la jurisprudence ait du mal à jouer, puisque déjà Marc Frère Jean avait eu gain de cause sur cette question, etle consulat a récidivé. Le noeud du problème semble vraiment être l'impunité qui semble garantie à ces fonctionnaires. Donc il faudrait attaquer cette impunité pour connaître ses limites. Jusqu'où un fonctionnaire est il couvert dans ses " erreurs". Je comprend mieux du coup la démarche purement judiciaire de l'association "mariages mixtes ", car évidemment, même en alertant le ministre par le biais d'amis politiques, il est difficile de le convaincre que ces fautes de professionnalismes sont calculées, il peut y voir des fautes vénielles au plus. Mais si elles ne cessent de se répéter, est on en droit de demander le licenciement de ces employés pour fautes professionnelles répétées ? C'est ce qu'il faut savoir puisqu'il est évident que ces gens là  attaquent sans pitié tant de couples , les plaçant dans des situations  plus ou moins inextricables selon leurs réserves financieres. Il y a même ceux qui ne peuvent pas se maintenir dans le pays de leur épouse, ce qui provoque des séparations chroniques de longue durée. Quelle est la procédure pour l'assistance judiciaire vu que mes bas revenus m'y donnent droit  , comme cela a té le cas pour le divorce ? C'est sans doute au consulat que je dois déposer un dossier ou alors d'abord auprès d'un avocat à Nantes, qui explique la voie à suivre puisque ma résidence est dans le pays de ce consulat. Cela évidemment peut prendre un an ou deux, mais il est sans doute plu prudent de ne pas attendre, vu que seules les procédures judiciaires semblent être prises au sérieux par ce consulat.
.

Donc le 3 janvier 2013 on nous assure que la demande de correction sur le prénom de Nimozette sera envoyée aussitôt au Parquet de Nantes. Dans les faits , on apprendra par une fonctionnaire de Nantes que c'est seulement les derniers jours de février que la demande fut envoyer, ce qui n'empêchera pas que le consilat prétende début février avoir déjà fait cet envoi .

.

 

Un ami contacte une sénatrice PS des français d'Afrique centrale pour que le consul lui explique pourquoi le visa de Nim avait été refusé. En effet, l'Espagne, où se trouve le domicile m'appartenant, n'avait pas pu traité sa demande de visa, car la loi stipulait qu'il fallait d'abord que le consulat français explique les raisons de son refus , afin qu'il soit établi que Nim n'était pas dangereuse et qu'on peut traiter son dossier. Néammoins Nim n'avait eu aucune réponse à sa requête, on lui avait rit au nez en la recevant , et en lui annonçant qu'il n'y aurait pas de réponse, qu'elle rèvait .Un peu apres l'alternance politique en France ,la sénatrice nous apprend qu'aucune loi n'obligeait le consul à répondre avant que le nouveau gouvernement en fasse passer une. Donc le consul répond deux ans apres la requète ...

.

 

Je dois alors faire refaire mon passeport expirant le 16 Mai 2013. Je prends rendez vous au consulat mais je vois qu'on me dit que les machines ne fonctionnent pas pour les relevés biométriques et que je risque de me retrouver sans passeport dans un consulat où on me fera régulièrement revenir, ce qui est loin et couteux, et il y a même des français qui se sont trouvés durablement bloqués , notamment ceux qui néds hors de france comme moi se sont vu demander les actes de nationalité de leur 4 grands parents, document encore plus difficile à trouver quand on n'est pas en france, quand il, est trouvable.J'avais demandé en vain au consulat français de me refaire un certificat de mariage vu que celui du 3 janvier 2013 avait plus de trois mois, on me répond que le pqpier reste valide, pas besoin de le refaire.

.


On demande un visa à l'ambassade d'Espagne où se trouve la maison que je poessede à moitié avec mon ex épouse, et on l'obtient, la fonctionnaire étant accueillante. Elle aurait pu refuser le certificat de mariage car de moins de 3 mois, et demander que je sois en espagne et montre des sommes que je n'avais pas, car la sénatrice avait demandé aux autorités espagnoles une liste des papiers à produire , la loi venait d'*etre changée par Rajoy premier ministre qui avait pris la succession de Zapetero. Mais comme nous dira plus tard l'avocat d'Ibiza, la loi changeait sans cesse , comme du temps de Sarkozy en France. Au consulat français on me dit que le livret de famille ne pourrait être retiré qu'au Cameroun, et non envoyé au consulat français d'Ibiza.

.

 

arrivés à Formentera, on est également reçus par une fonctionnaire aimable qui aide à la préparation des dossiers, donc qui explique ce que sont les papiers à fournir , notamment ceux à traduire par la traductrice officielle .... en nous prévenant qu'à Ibiza où est le bureau d'immigration central pour les deux îles , on est reçu durement . Lorsque les papiers demandés et les traductions assermentéds sont tous réunis, alors que le visa familial de 3 mois a presqu'expiré , la chef du bureau d'Ibiza dit que le certificat de mariage du consulat français est vieux de plus de 3 mois , donc non valide. De plus il faut montrer sur son compte une somme de plus de 8000 euros, et enfin, on me dit que l'assurance maladie polynésienne qui me couvre ainsi que Nimozette doit certifier qu'elle couvre autant que la sécurité sociale espagnole. En fait, un traducteur professionnel me dit que le règlement qu'ils m'ont remis n'en demande pas tant.

.


Donc j'en déduis un certain degré de fanatisme dans l'application de la loi, surtout que l'acte de naissance de moins de trois mois que j'avais présenté mentionnait le mariage, mais là on me dit que ça ne s'appelle pas certificat de mariage ... Je demande donc un certificat de mariage au consulat français. Le consul ne répond que lorsque c'est la sénatrice qui écrit, mais c'est pour dire que la correction du nom de Nimozette est sous traitement , donc impossible de délivrer un certificat de mariage français . Une fonctionnaire de Nantes nous dit qu'on peut espérer la correction pour novembre , il faut un an pour faire changer le M en N dans le nom de Nimozette.

.

.
Mon cousin JF vient passer des vacances chez nous et décide de nous prêter l'argent qu'il faut montrer... mon frère qui avait seul la signature de ma mère et qui ne me donne aucun relevé des dépenses énormes qu'il fait pour elle , me dit qu'il est impossible de faire l'avance ... mais JF fait signer à ma mère un papier comme quoi si je ne peux , elle le remboursera.
Sa fille n'est plus assistante de Copé passé dans l'opposition et elle se trouve maintenant dans un poste de la banque indo suez. Là elle rencontre le fils du ministre socialiste de la Défense, qui dit que l'erreur dans le nom a sûrement été volontaire et que son père ne pourra intervenir que parce qu'au conseil général de la région de Nantes, j'ignore s'il l'a fait , car il n'y a pas de suite à mes courriers. Un ami juriste travaillant à la mairie de Nantes dont le maire est le premier ministre n'arrive à rien mais me dit de contacter le ''défenseur des droits '' et l`a encore aucune suite au courrier.

.


Les trois mois de visa sont expirés. En Espagne comme en France, des femmes mariées même avec des enfants nés en europe sont mises dans des centres de rétention , puis expulsèes et doivent attendre 5 ans pour redemander un visa, donc cette complication éventuelle nous est connue, cependant le jour où la police de Formentera s'arrête à la hauteur de Nim sur le chemin de l'école d'espagnol pour étrangers, les deux fonctionnaires ne lui demaqndent pas ses papiers, seulement si ils peuvent lui rendre service, ce qui est plus rassurant .

.


Sur le conseils d'associations locales on prend alors un avocat à Ibiza, et comme l'argent désormais manque , mon ami JJ Mu m'aide pendant plusieurs mois . L'avocat contacte l'immigration des Baleares et nous dit de demander une certification de l'acte de mariage du Cameroun par le ministere des affaires étrangères de ce pays et par l'ambassade espagnole à Yaoundé. Pour cela il faut payer aussi l'avocat désigné sur place par cette ambassade. La soeur de Nim doit voyager 4 fois jusqu'à la capitale, ce qui est coûteux, car chaque fois on a oublié d'ètre complet sur les papiers à fournir, notamment une procuration .
Une amie professeur à Tahiti va visiter l'employée de ma caisse maladie qui disait n'avoir pu fournir que les attestations standard non suffisante, et la convainc d'expliquer dans une lettre ce que rembourse l'assurance polynésienne mème à l'étranger , sans entrer dans les détails qui relèvent des médecins conseils et des politiques des deux pays.


Enfin tous les papiers manquants sont là, il faut seulement faire refaire ceux qui ont dépassé la validité de trois mois. Je complèterai ce texte dès quìl y aura du nouveau à dire , en espérant que les démarches seront enfin couronnées de succès. Je laisse à l'appréciation du lecteur le fait de qualifier la sorte de civilisation qui traite les gens de cette façon, et d'imaginer les conséquences ruineuses de l'organisation matérielle dans de telles circonstances de blocage .

.

Compte rendu du 1er novembre 2013 de la visite au bureau d'immigration d'Ibiza le 31 octobre 2013 :

NAUFRAGEURS ET SANS PAPIERS
 
Hier apres cinq ans de démarches je suis allé accompagner avec un avocat mon épouse au bureau de l'immigration appellé La casa del mar à Ibiza, en français la maison de la mer. Le résumé :
Nous avions tous les papiers exigés par la loi, comme la fois précédente, où ils n'avaient pas suffi, ce qui avait fait dépasser le visa
Ils avaient demandé de faire certifier l'acte de mariage par le ministère des affaires étrangères du Cameroun et l'ambassade d'Espagne à Yaoundé. Malgré les deux tampons de moins de trois mois de ces bureaux,obtenus grace à l'avocat de cette ambassade qui a tout vérifié , on nous a dit que ce n'était pas un certificat de mariage, mais une authentification de l'acte, ils voulaient une preuve de ce qu'on ne soit pas divorcé..
Le document était accompagné de deux autres titrés certificats de mariage dans les deux langues, on nous a dit qu'ils n'étaient que des copies de l'acte de mariage, vu que les deux titres, certificat et copie étaient dans le titre. Ces trois documents avaient néammoins été acceptés par le bureau des cartes de séjour de Madrid lorsqu'ils avaient été présentés par un couple ami , en dépit de tampons datant de plus de trois mois, alors que les notres étaient signés et tamponnés de moins de trois mois
Nous avions aussi comme la fois précédente un acte de naissance français de moins de trois mois actualisé en ce qui concerne le mariage et prouvant qu'il n'y avait pas eu divorce, mais ce n'était pas titré certificat de mariage.
Il y avait encore un certificat de mariage du consulat français mais il datait de l'année précédente, avec un M à la place du N dans le nom de mon épouse Nim, il était impossible d'obtenir une édition actualisée ´tant que l'erreur faite par l'Etat Civil français était en cours de correction , ce qui n'avait pas été finalisé plus d'un an apres le mariage. La fonctionnaire a demandé à l'avocat de faire signer par Nim un papier comme quoi elle s'engageait à produire les papiers manquants dans les dix jours sans quoi l'actuelle demande de carte de séjour serait caduque, le papier a été donné pour lecture après la signature. Un des documents manquants étant un certificat de mariage actualisé par le Cameroun ou par la France.
On nous avait demandé également de présenter un certificat bancaire d'une somme de 8512 euros. Mais désormais l'argent que nous t'avions emprunté ne suffisait plus, il fallait présenter 15 524,18 euros ...
On nous avait demandé de présenter une assurance maladie soit d'Espagne soit d'un autre pays, et dans ce dernier cas un certificat de ma caisse de maladie de Polynésie française expliquant que Nim était couverte autant que par une assurance espagnole. Nous avions le certificat détaillé sur deux pages, et des brochures certifiées, mais la fonctionnaire n'a pas daigné jeter un coup d'oeil ni sur ce papier ni sur sa traduction officielle
Nous avons pris également une assurance espagnole annuelle , mais comme le numéro d'identification d'étranger NIE n'y figurait pas, il en fut donné un à Nim valable dix jours et qui serait désactivé si les trois documents manquants , qui avaient été pourtant apportés, n'étaient pas fournis dans ce délai.
Alors que sur le règlement de la Casa del mar je devais montrer également divers autres papiers, ils ont été jugés inutiles alors que je les avais . Pami eux un certificat de propriété de notre lieu de vie en Espagne, et , grace à une récente retraite complémentaire une pension légèrement supérieure à la somme de 800 euros mensuels exigée pour faire une demande de carte de séjour

 

 

.


13/10/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres