éditions \" à l\'écoute \" , hors commerce

2f : Pascal et Huali, par Renée Greusard

Renée Greusard , Journaliste  dans rue 89 , le 15/03/2012  : Pascal et Huali, un couple que Sarko ne voudrait pas voir marié
_________________________
 Nicolas Sarkozy veut durcir les conditions d'obtention de visa long séjour pour les conjoints de Français.
Pascal et Huali sont amoureux, et veulent vivre ensemble en France. Si ces mesures avaient existé, pour que Huali obtienne un visa long séjour, Pascal aurait du :
occuper un logement d'un minimum de 22m2
et justifier un salaire au minimum du smic sur les douze derniers mois.
Les propositions de Nicolas Sarkozy sont d'autant plus étonnantes qu'aimer un étranger en 2012, c'est déjà le parcours du combattant. Pascal et Huali en sont la preuve.
COMMENT JUSTIFIER UN LOGEMENT QUAND ON VIT À L'ÉTRANGER ?
C'est l'une des craintes de l'association des Amoureux au ban public. Jointe au téléphone, Fanette Bonnaric, chargée de l'animation explique :
« On se demande ce qui se passe pour ces Français. Si un couple vit à l'étranger, et qu'il décide de revenir, comment fera-t-il ? Le Français ou la Française ne pourra pas justifier un logement. Nicolas Sarkozy ne précise rien sur ça. »
Ils se sont rencontrés en octobre 2010. Lui, responsable de la qualité de la production chinoise de meubles, était en mission en Chine. Elle, travaillait dans l'hôtel où il logeait. Au téléphone, Pascal raconte :
« Moi, je ne parle que très peu chinois, mais elle arrivait étonnamment à comprendre ce que je disais. Je lui ai demandé son numéro de téléphone. Elle m'a fait découvrir des parcs. Il y avait quelque chose, on a décidé de se revoir. »
Dix mois après leur rencontre, Pascal doit revenir en France : sa mission se termine. Son patron lui a annoncé qu'il n'y aurait certainement plus de voyages vers la Chine. Cette crainte se confirme et Pascal décide de quitter son emploi, pour vivre son amour avec sa compagne.
C'est précisément cette absence d'emploi qui empêcherait le couple de s'installer ensemble en France, si les propositions de Sarkozy étaient votées.
Entre temps, ils ont déjà entamé des démarches pour que Huali vienne vivre avec Pascal. Ils cherchent à obtenir un visa en vue d'un mariage avec un ressortissant français. Un précieux papier qui permet de venir en France pour se marier.
Prouver son amour avec des photos de vacances
La liste des pièces à fournir au consulat français de Chine ressemble à un cauchemar de paperasses.
Pour n'en citer qu'une partie. On demande à Pascal de souscrire à une assurance mais aussi de fournir plusieurs preuves de sa nationalité français, un justificatif de ressources ou ses trois derniers bulletins de salaire.
Sans compter les preuves de leur amour : le couple joint à son dossier des photos de vacances ...
Aussi intrusif que cela puisse paraître, ce n'est pas ce qui a le plus ennuyé le couple. Fin septembre – on vous épargne la dizaine de rebondissements qui se sont produits – Huali se fait signifier que son visa lui est refusé, sans qu'on ne leur explique clairement pourquoi.
« C'est ça le pire. Se faire notifier une décision sans qu'elle ne soit expliquée et après avoir investi tout ce temps, cette énergie, cet argent. »
L'administration chinoise demande aussi, de son côté, une somme de papiers qui doivent être traduits en anglais et en français.
« Je lui ai envoyé 1 000 euros et ça a à peine couvert tous ses frais. »
« Il fallait se marier sinon, on ne se revoyait plus »
Le Français et la Chinoise ont donc finalement choisi une autre solution. Le 30 janvier dernier, ils se sont mariés en Chine. Pascal :
« Nous n'étions que tous les deux. Nous ne nous sommes pas mariés pour le côté festif, même si on a envie de fonder une famille. Il fallait le faire sinon, on ne se revoyait plus. »
On leur a dit que la transcription du mariage dans les registres consulaires français devrait avoir lieu, mais tant qu'ils n'auront pas leur livret de famille dans les mains, Pascal et Huali veulent garder la tête froide.
S'ils ne parviennent pas à obtenir cette transcription, Pascal se résoudra à aller vivre en Chine. Mais à 47 ans (Huali en a 37), et avec deux enfants d'un premier mariage, il préfèrerait éviter ce grand chamboulement.
En attendant de se retrouver, ils s'envoient des mails, et peinent à communiquer par vidéos interposées à cause de la mauvaise connexion chinoise de Huali. Pascal se rappelle nostalgique des petites choses qui, au quotidien, font qu'on est amoureux :
« Ce que j'adore chez elle, c'est que quand on sort du restaurant, comme beaucoup de Chinois, elle utilise un cure dents, mais, elle, elle attend de croiser une poubelle pour le jeter. »
_________________________
Tremble Zap  :
 En bon français moyen, intelligent, pourquoi votre intelligence ne vous a pas permis, au cours de ces trente années, de vous former, d' évoluer dans votre entreprise, de vous lancer dans le monde des affaires, d' obtenir votre première puis deuxième Rolex, de vous acheter un petit appartement sur le front de mer, devous installer dans une super baraque ? Pourquoi rester là à vous lamenter sur le sort de gens comme vous puisque vous n'êtes pas un français moyen ?
_________________________
 angath  :
Mon pays me fait honte
Discours classique du bobo qui va habiter les beaux quartiers pour dire que tout va bien. Et quand ce sera toute une ville, on change de ville, puis après de pays pourquoi pas ? Va vite falloir coloniser Mars a vous entendre...
Puis comme je suis un « vieux » français moyen ben forcement je suis sois riche soit trop con pour l'être c'est ça ?
C'est facile à Paris ou d'autre ville qui on eu l'intelligence de construire les HLM en dehors des centre ville. Au moins on fait des ghettos et tout le monde s'en fout
Mais à Marseille on a eu la présence d'un certain Gaston Deffere (Maire PS de 1953 a 1986), qui a eu l'excellente idée de foutre des HLM dans tous les quartiers de la ville. Donc non seulement y a la merde dans le centre, mais on a aussi nos ghettos comme les autres bien sur (les fameux quartiers Nord).
Résultats : de jolis quartiers de classes moyennes totalement pourris au bout de trente ans
En plus en bon Marseillais, la limite habitable de la France s'arrête à Aix en Provence, donc à part attendre le grand nettoyage je pas trop de choix 
 _________________________
 Eben :
chut !
Juste un message pour les rassurer. Il m'est arrivé exactement la même histoire avec une asiatique aussi. Visa mariage refusé sans explication(je gagne trés bien ma vie et j'avais un 65m² en RP à l'époque, pas de mariage ou de problèmes dans mes antécédents, idem pour ma femme) donc mariage sur place avec longue attente etc...
Le plus dur et le plus cher est fait. Il va rester à madame à faire un mois de cours de français en chine normalement, puis le visa va arriver dans la foulée.
Toute cette histoire m'a pris 3 mois et presque 5000 euros (il faut vivre sur place en attendant un certificat de célibat à demander au consulat français et qui met 2 mois a voyager par la poste...à l'heure des emails c'est génial comme concept)
Après, bon courage en France parce que les papiers et le porte feuille ont pas fini de se reposer. RDV OFII, cours de français sur quelques mois et timbre OMI brusquement passé à + de 300€. Mais au moins votre femme sera sur place.
_________________________
 Webjoyz :
en révolte!
Gouvernement = bande de menteurs ! ! 
j'atteste, après maints refus de visa de ma compagne, il a fallu que j'aille vivre dans son pays ! ! 
quelques années plus tard, la politique de ce pays étant devenu trop instable, nous avons préféré rentrer en France, c'est notre fille qui a donné le précieux sésame, seuls, nous n'aurions jamais pu le faire...
je l'atteste parce-que, la loi édictée en France, n'est appliqué à la bonne volonté du consul en place dans le pays « étranger »...
un discours, mais une façon « ignoble » de l'appliquer ! !
il va falloir arrêter de mentir un jour !
et un conseil, si vous vivez des choses comparables, le seul et unique moyen encore légal, est que le couple attende un enfant ou bien que l'enfant soir déjà né...
visa touristique, et certificat médical font l'affaire ! !
_________________________
Oriata :
Maintenant Karsso de nagy Bocsa  ne dit plus que nous sommes des couples vénaux, mais pas assez riches... 


25/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres