éditions \" à l\'écoute \" , hors commerce

D.O. TRON : VISIONS DU PRESENT, DU FUTUR, DU PASSE

.
.
 
.
ci dessus , extrait photographique d'une vidéo : Dominique Oriata Tron avec Nimozette lors du bal de leur mariage le  11 août 2012 , et ci dessous peintures réalisées sur ordinateur et imprimables sur toile. Le lecteur peut passer directement à la lecture des poèmes en sautant la première partie qui fournit des indications pour la lecture des parties chantées.
.
opus 559 : le tambour de l'Atlantique et l'arc musical de l'Aube:
.
 
.
opus 505 : l'oiseau coureur sort du buisson où il se cachait :
.
 
.
opus 545  : drônes spirituels de la fraternité catalytique mondiale :
.
 .
___
.
1
.
.
On peut  lire les opus ci dessous en  lisant seulement les mots . Mais  si on peut aussi chanter  les notes indiquées puis les mots en prolongeant le thème musical chaque fois amorcé ou en inventant son propre thème. Pour des explications détaillées de mes sténographies musicales, cliquer sur  https://oriata.blog4ever.com/blog/lire-article-515069-9697056-d_o_tron___methode_catalytique_d_etude_musicale.html
La démarche catalytique est cette tentative de faire ricocher mes semences dans l'écoute, qu'elle soit musicales, spirituelles , politiques ou autres . Bien sûr , si un de mes lecteurs le peut, je serais heureux de recevoir en retour les prononciations françaises des notes transcrites en alphabet phonétique international .
.
 
2
.
VISIONS DU PRESENT
.
opus 547 :
,
 
.
.
opus 560 :
.
 
.
opus 558 :
.
 
.
.
____
.
3
VISIONS DU FUTUR
.
.
De tous les côtés de l'horizon résonne 
 la danse de joie  des astres  suspendus 
de nuit comme de jour en équilibre , 
ils  sont cernés de vide sidéral , en apparence ,
exemples de l'offrande et de la guérison, 
de la bonne faim et de la digestion
Sur tous les continents , sur toutes
 les îles de la planète Terre résonnent aussi
les cris de la misère, la malédiction des impostures,
 même les arbres sont blessés,
alors vers le ciel ils élèvent leurs prières, 
se pourrait il
que les oreilles des hommes n'entendent rien, 
et qu'ils restent  fidèles ,sans répit ,à leur démons ?
De tous les côtés de l'horizon les créatures 
rêvent d'évolution , et de révolution, 
de partage  sans masques des  champs de l'art et de la science
des sources purifiées  pour des fruits et des légumes 
émerveillés de voyager   dans la transparence des corps
.
Certes les puissants ont lâché leurs robots 
et leurs chiens de garde sur la beauté du monde
ils se déchaînent , percevant confusément 
la fin inéluctable  de leur domination vampire
alors de tous les côtés ils dressent leurs barricades d'acier
face au rayonnement invincible de la conscience
qui s'éveille pour résister  aux souffrances injustes
.
Bien sûr  ceux qui se croient propriétaires des pays et de leurs habitants
pontifient , pour expliquer la multiplication 
des frontières et des permis pour tous les souffles  ;
ils fortifient le culte de leurs miroirs et de leur Démiurge
qu'Ils appellent dieu , or ce n'est qu'un singe géant à leur image ...
Et ils prétendent que leurs inlassables exactions
sont une punition dont ils sont eux mêmes chargés
et que chacun mérite ses tribulations ,
même la planète, il la méprisent, insatiables ...
Le cynisme et l'illusioin sont leurs clés de l'incarnation !
.
Le supramental Divin, Lui, a rêvé pour les humains de chair et d'esprit
d'une abondance semblable à celle des parfums de la forêt
et les peuples jadis domptés par le mirage  des jouissances infernales
renient chaque jour un peu plus les discours et les appâts trompeurs
des  grands  épouvantails qui couronnent les idéaux d'épines
.
La planète est tres riche, or des famines sont organisées
afin que le bétail terrorisé consente aux hiérarchies  sans bonté
et que les automates se résignent à leurs destinées poignardées.
Alors partout comme des pétales multicolores
 fredonnent les conciliabules des revoltés constructeurs de paix .
.
Vivons sans  peur  comme  les fleurs , les pierres et la mer
et dominons le fauve  qui s'apprête à nous dévorer !
Le temps est venu de l'enchainer à sa propre folie
à son soliloque de grand guignol ivre et drogué de notre sang
comme le petit moustique qui en pompe pour ses enfants.
Face au complot avéré du capitalisme illusionniste et bureaucratique
 une  fraternité catalytique se lève en mille langues diverses
pour  expérimenter  les rêves   d'une gouvernance mondiale vivable
chacun avec ses mots et ses croyances qui ne sont que les habits de la Conscience
et dans la séparation extrême  des pouvoirs, pour déjouer les ogres
.
Les temples sont devenus obsolètes , c'est dans la sincérité 
que le Divin donne des forces aux poumons , aux regards
et distribue l'amour en dépit des interdits des babouins.
Les mâles et les femelles dominants sont inquiets pour leurs becs rapaces
Le progrés social et le progres spirituel sont les deux faces de la même respiration
celle du don qu'on reçoit et qu'on partage et qui porte chance
.
Les  puissants jamais rassasiés car esclaves de la mort sont inquiets  
vu qu' ils n'ont pas d'armes contre la contagion de l'esprit libre
comme jadis ils déchaînent alors  leurs mises en scène de guerres
opposant  les ethnies convaincues de craindre le dialogue
mais la sorcellerie de la haine se heurte au rayonnement des corsaires du net
et même les esprits des eaux , des vergers et de l'air
encouragent l'homo pseudo sapiens  à généraliser
l'usage véridique des mots pour transmuter la vie quotidienne
et à briser l'exploitation des hommes qui épuise même  les terres
.
Les parades des modes , des cultes , des défilés militaires
n'impressionnent même plus les soldats, et dans le tourbillon mécanique 
où ils sont précipités en première ligne pour protéger les puissants
ils aspirent eux mêmes à l'amour , à la contemplation , à la fertilité 
c'est cela qu'ils ont rêvé de défendre contre leurs propres manipulateurs
Car il est interdit maintenant de semer soi même 
dans son jardin les graines que l'on a glanées
.
Or on sait que le savoir peut protéger la paix
alors à quoi bon déchiffrer le macrocosme et le microcosme
si c'est pour encore mieux se damner avec  l'humanité ?
.
Certes la forme de l'homo pseudo sapiens  est celle d'une bête 
et comme la poule a des ailes et la vache des cornes 
il fait bouger   mâchoires,orteils, anus et bouche
et lâché sur la planète Terre dans un grand concours de poésie
qu'il a revendiqué du fond de sa caverne de préhistoire
il a surtout  su semer des fruits de désolation,
 des excréments qui n'ont d'utilité que recyclés par les plantes
alors il faut qu'homo pseudo sapiens calomnie 
les premiers de la classe ,le bambou, le cocotier, le pin et le platane 
.
Malgré la démonstration de son ignorance cuistre
le singe a décoré sa cage de sa vanité cosmique
il  s'est prétendu  seul pensant; quoique limité par ses sens
et dépendant du feu , de l'eau, de la terre, de l'air
et de la pulsation du gong Divin dans l'Infini
Naguère ce singe travesti  s'affirmait  centre de l'univers ...
Même le soleil était censé tourner autour de lui ...
.
Mais finalement  mauvais joueur il a perdu ses chances
il lui reste les songes , pour s'amender 
et s'entraîner à les concrétiser sans convoitise
 il peut les partager avec tous ceux
qui ont soif profondément d'une transmutation de l'espèce
d'un saut évolutif hors de l'apartheid planétaire
afin que les énergies déposent les armes
afin de chanter à l'unisson des rayons du soleil 
et que la nuit soit le temps de recevoir conseil
des sages  vainqueurs de la mort par l'alchimie  joyeuse
de l'écoute perpétuelle   de l'explosion supramentale
sans jamais confondre son silence et sa transparence 
 avec les échos que chaque corps questionne avec ses antennes
selon ses vertus et vrais mérites
angéliques plutôt que  totalitaires  et  diaboliques.
.
 
 
.
.
4
.
VISIONS DU PASSE
.
Il était une fois 
une planète peuplée de diables
de pauvres diables 
et de riches diables qui exploitaient les pauvres diables
Et parfois les pauvres diables
 réussissaient à devenir de grands diables méritants
 
.
Le mal qu'ils avaient fait pour réussir leur coup
était considéré comme la règle du jeu ...
Celui qui s'écartait de ce savoir cynique
était considéré comme tricheur, utopiste !
.
"Eh Dom dom, tu es bien pessimiste !
il faut prendre la vie du bon côté ...
Chacun n'a que ce qu'il mérite
ce qu'il a construit"
 soupire un enfant perdu
dans sa broderie, sa toile d'araignée
pour se faire passer pour ce qu'il n'a pas osé être
.
Alors je lui réponds : "Camarade, 
je suis un constructeur de paradis 
même assiégé plus que tu ne le fus jamais 
je vis mon rêve et ses cascades d'amour
je danse et je chante libre avec les étoiles.
Toi tu as besoin de nier ton malheur
car tu n'es pas décidé à le combattre.
Alors tu tournes ton oreille vers la symphonie des anges
pour la servir  à nos frères diables avec la sauce qu'ils aiment
et voila qu'ils t'admirent, décorent ta veste et tu parades, 
tout en sachant que tu ne peux compter sur aucun d'eux. 
Et moi qui te dit que les méthodes de la présente  humanité sont infernales
Tu me dis que je ne vois que le reflet de moi même ...
Mouf ! mieux vaut en rire !"
.
Et puis il ya ce vieux grigou
un diable qui s'applique à être gentil avec ceux qu'il rencontrent 
mais qui vote pour les chefs bandits impitoyables
déguisés en gens honnêtes
celui là m'affirme comme s'il se regardait dans un miroir:
"Le seul mobile des actions humaines, c'est la vanité  !"
Oui il voit le monde sans sens plus vaste que  lui même
.
Le  chant, l'amour, le vol des oiseaux
ne seraient donc que vanité
pour se montrer supérieur
semblable à un Dieu qu'il ne voit nulle part ...
je n'aurais alors plus qu'à me taire 
Pourquoi m'attarder sur cette terre ?
La réponse c'est : " pour les baisers d'amour de Nimozette
et pour l'aider à briser les chaînes des sorciers blancs et noirs"
.
Vieil homme déçu de tout, tu as un peu raison
l'histoire de ce monde c'est celle du Mal se faisant passer pour Bien absolu
et calomniant jusqu'au don gratuit des étoiles 
qui tisse pourtant l'échelle où nous pouvons nous libérer
de notre sort pitoyables de diables dentés
centrés sur nos seuls estomacs, 
ou le tuyau qui rote et qui pète 
et qui dans son odeur méphitique se complait.
.
A vrai dire je ne sais pas comment tout cela a commencé.
Mon langage et ma perception sont limités , comme la tienne
j'entends la voix Divine qui me parle, mais en fait
c'est juste son rayon de félicité inconditionnée qui résonne
sur la carapace de mon squelette et la grille de mon mental
Alors ce qui tombe sous la forme de mots 
je ne le prétend pas vérité Divine, parole de Dieu, te parau a te Atua
.
Les humains changent le sens des mots selon les lieux, les époques.
J'ai donc imaginé que si nous prétendons  penser
nous créatures dépendantes du soleil, de l'eau , de la terre et de l'air
c'est que ce sont nos actes qui forgent notre conscience
et ce que nous percevons de l'infinité de la Vie
ce que nous savons de Dieu, de Taaroa, est approximatif
.
Les rayons du soleil  étaient une caresse sur cette planète
et  ce frémissement de bonheur engendra des pensées
mi célestes mi telluriques.
.
Ces pensées dirent à Taaroa : 
pourquoi ne nous fais tu pas confiance pour parachever ta création ?
Nous prendrais tu pour des esclaves, 
ne sommes nous qu'ignorance obéissante à ton savoir incontestable ?
Fais nous confiance, donne nous une planète
et tu verras le beau  travail que l'on va faire avec !
.
Taaroa disposant de l'infini du cosmos
et de toutes sortes de plans de réalité invisible à l'oeil humain ou à celui des blattes
il  accepta de faire confiance aux pensées de la terre
orgueilleuses par ignorance mais bien intentionnées au moment de parler ...
Et voilà le résultat :
une réserve de diables  s'exerçant à imposer leurs lois sur d'autres diables
Et comme chacun est limité dans sa perception
aucun n'est rassasié
.
Du coup la seule issue
semble  l'évasion dans le rêve, ou la révolution
mais il faudrait éviter qu'apres la victoire
les gentils ne se transforment eux aussi en chefs bandits
l'occasion fait le larron
et à part ses cauchemars, qu'il trouve réels car douloureux et pimentés
l'homme se méfie de l'harmonie comme d'un rêve
impossible à réaliser
.
Il fait porter la couronne aux plus rusés et cyniques diables
et attribue la tunique des fous aux illuminés 
à ceux qui se sont mis à l'écoute de la musique des sphères
puis quant ils sont morts leurs cérémonies deviennent des rituels
sur pianos mécaniques vidés de toute saveur
pour dissimuler les appétits des grands démons ...
.
Et toute cette engeance de fourmis et de termites
fait prospérer ses commerces et ses parades d'érudition
au nom des héros de la civilisation
auxquels  ne croient presqu'aucun élève ni prof dans les écoles
Par contre presque  tous les pauvres diables  admirent les diables profiteurs.
.
Evidemment si les pensées sur Terre se donnaient plutôt à la danse cosmique 
en reddition radicale pour se faire pénétrer à fond et fertiliser
il n'y aurait plus besoin d'écrivains, d'artistes
à deshonorer et à honorer, ni d'exploitation rentable
il y aurait plûtot l'émulation des fleurs et des arbres
créatures jugées inférieures par les singes un peu savants 
qui bizarrement inventent toujours plus de virus que d'antivirus
ce qui donne une humanité toujours suspendue au dessus du manque et de la mort
une espèce prête à suicider la planète faute  savoir de s'arrêter de nuire ...
.
Même s'il semble improbable que la frénésie destructrice des diables
impose des limites à leur atelier de malheur
il est néammoins possible  au moins à mes auditeurs de plus en plus nombreux 
 d'évoluer vers une espèce vraiment humaine
Oui, inversons  les hiérarchies, on n'a plus rien à perdre
On ne va pas toujours choisir  des chefs  sur promesse de rapine comme chez les hyènes !
Que se proposent plutôt  les  vertus ...
.
Cela fait longtemps qu'on en parle 
mais comme la vue des diables est faussée par leurs ambitions mal placées
C'est le plus puissant  des démons qui passe pour le supramental divin
et la sincérité  angélique est ridiculisée si elle n'est pas masque
mais naïve, pratique à exploiter.
.
Du coup, même s'il y a des avancées et des reculades 
la seule avancée me semble souvent seulement 
l'envol de l'âme 
hors  de cette réserve de diable
où toutes sortes de poisons sont déversés en guise de remèdes.
Et toi l'autre jour , l'ami tu me croyais déjà parti
déménagé sur une autre planète
mais non c'est juste ma connexion internet qui s'était évaporée ...
.
L' envol de l'âme j'en prends l'élan quand je joue avec les couleurs , les sons, les rythmes
à l'écoute de la bonté céleste
ce n'est pas tres contagieux
alors quand j'écris
je mets les points sur les i
c'est mon message d'adieu 
au cas où la vie m'embarque définitivement
pour son paradis
mon message pour faciliter les évasions 
hors de la forteresse des zombis ...
Alors empressons nous de construire à chaque seconde 
la vraie vie sans négocier le prix de l'harmonie
accordons nos journées à la bonté de la vie
et dévaluons les monnaies des diables
même s'ils ne pourront pas s'empêcher 
de ventriloquer l'ombre  des prophètes ...
Mes amis soyons solidaires de ceux
qui subissent misères et expérimentations totalitaires .
Combattons plutôt leurs bourreaux, les prédateurs
pour ne pas être les prochaines victimes .


25/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres