éditions \" à l\'écoute \" , hors commerce

Dominique Oriata TRON : SEX PANTHER, bilingue , et autres poèmes en français

.
.
.
A GIFT FOR THE SEX PANTHER

Ci dessous deux portraits de Riro, à l'époque où je vivais avec elle, de début 2001 à la mi 2003
.
.
.
.
In the forest of yogic boons
i saw the sex panther
 thirsty of peace and love
.
I tried to approach her directly
But she were fearing the evil hunters
.
So I said to her :
.
" Come to eat me ,
 you can't kill me
we shall reborn together 
in your satisfaction
.
You shall get the flight
of a transparent singing bird of light !
.
Your sex power is the magic fountain
For a world of courageous wiseness !
.
Forget the illusions of the zoo
and stars will rise from your womb !
Put all burdens in the fire of luck
make your mind ready 
to come straight now
under my power !
.
O vau 'Oriata !

I am the dance of the white clouds !"
.
And she came.
.
.
*
.
LE CADEAU DU DOMPTEUR A LA PANTHERE
.
.
.
.
Dans la forêt des chances yoguiques
la femme au sexe de panthère
avait soif d'amour et de paix, quand même.
.
Je tentais une approche directe
elle recula un peu de peur
que je ne sois un chasseur fatal
en quête de gibier, d'esclave ...
.

Mais moi tellement fou je dis :
.
"Viens me dévorer, j'en meurs d'envie !
.
Mais préférons survivre, satisfais toi !
Je te donnerai le vol chantant
d'un oiseau de Lumière transparente !
.
Ton sexe délicieux de femme
peut devenir fontaine magique
d'un monde de sagesse courageuse!
.

Défais toi du mirage fauve !
La panthère est seule sauf au zoo !
.
Alors je sèmerai des étoiles
dans ton ventre autant que tu désires...
.
Brûle ta puissance éphémère 
Brûle ta séduction invincible
et les fardeaux d'orgueil , de convoitise...
au feu de la chance raisonnable
.

Viens vers moi belle bête
 mets toi nue, montre moi
oui je te déclare femme
et ton écoute est belle
ne la perds pas, moi je suis  :
.
la danse des nuages blancs !"
. 
Et elle vint, la panthère femme
comme domptée, offerte, obéissante
calmant pour quelques temps sa rage ...
.
.
 
.
.
___
.
.
TRAVERSEE DE LA JUNGLE
24 décembre 2009
.
*
.
.
.
Alors que j'avançais dans la forêt obscure
je vis que j'étais chassé comme un gibier
Heureusement une  Lumière qui me guidait
enfouie à la source de ma Conscience,
et je m'y repliais jusqu'à l'invisibilité ...
alors les vampires perdaient ma trace !
.
.
Cette Lumière du Sens supramental disponible pour chacun
n'appartient à personne, seulement à l'Ame de Felicité première.
Elle éclaire les temps passés, présents et futurs,
de son assise d'eternité ...
.
Elle brille aussi sur les îles du Temps
les îles de nos destins écartelés par les désirs contradictoires
Mais si ce que nous voulons est la compréhension des lois de l'Univers
alors démolissons  les murs inquiets des ambitions mondaines
plus nus que nus nous serons transparents
nous serons transparents
irradiés par la Lumière inconditionnée
.
.
Là seulement nous trouverons refuge
Après avoir  erré parmi les simulacres ,
les cultes cannibales
que l'âme prisonnière voue à la matière
jusqu'à découvrir qu'elle est responsable d'une partie de ses chaînes
et que la malédiction ne s'éteindra pas par des déguisements
mais par une quête sincère et scientifique du Vrai à chaque souffle !
.
.
Alors seront sauvées les planètes égarées
Leurs populations  ne redouteront plus la mort mais perdront l'arrogance
Leur orgueil était cela même qui les détournait du souffle Divin en elles !
.
Le chant sacré des Vivants délivrera la clé de l'énigme
Et le rythme pour transmuer la danse des mortels ...
.
.
Lorsque chacun se tournera vers la face lumineuse de son identité avec constance
les chantages exercés par l'égo paraîtront des pièges démoniaques
Les débats seront d'ordre pratique pour que toute matière fusionne avec l'esprit
Plutôt que d'essayer d'en asservir le nectar !
.
.
Invisible ou presque je danse dans le coeur de la forêt obscure 
Je vois que je suis cerné par le malentendu
Une marée d'insecte s'avance vers moi aveugle
 innocente ou coupable peu importe  c'est pour me dévorer !
.
.
Comme un éclaireur au service de Dieu et des hommes
je prophétise à la façon des fleurs
leur langage est si simple qu'il parait dérisoire...
.
.
Impressionner  leurs meurtriers décapiteurs
c'est presque sans espoirs
il faudrait prendre la posture de leurs sorciers
Et poser sur toute beauté des maléfices à leur image !
.
Plûtôt rester les yeux ouverts sur l'Amour et son jardin d'Eden
Dans la fête des âmes  Vivantes par leur Source ...
.
.
De chaque côté des frontières il y avait des imposteurs
qui prétendaient posséder des secrets
explicables seulement dans leur langue ...
.
.
Les  hierarchies étaient fausses
la planète  végétale était parasitée par les bêtes
Chaque race se disait élue par Dieu ou le diable
et forgeait dans l'acier des dogmes  et des auréoles
pour sacraliser leurs guerriers et sacrificateurs
.
.
il y avait ceux prosternés  devant les yoguis vivant d'air
sans jamais renier leurs  préjugés de castes
.
Il y avait ceux qui tendaient au dessus d'eux  le crucifix
en souvenir d'une espérance  sans frontieres,
mais orchestraient un apartheid planétaire
pour  que soit protégée l'ignorance bétonnée
de toute civilisation
.
D'autres encore en cravate  prônaient le détachement
et  le détachement du détachement,
plutôt que le détachement des moeurs
.
il y avait aussi ceux qui menaçaient tous les contradicteurs
comme les couples adultères ils leur promettaient punition
ils   se suicidaient pour clore toute discussion
.
il y avait aussi ceux pour l'humain s'arrêtait à leur famille
liberté, l'égalité , la fraternité ils avaient vidé ces mots de leur sens
ils s'y miraient pourtant , sacralisaient leur haine et leur colère
.
Les escargots enseignaient
que les oiseaux n'étaient que rêves dangereux
.
Dans toutes ces sectes  quelques saints parmi des millions de bêtes
avaient tenté de suspendre le temps
pour un instant de réflexion
mais personne n'avait plus le temps
chacun ventrioloquait les dépouilles des  prophètes 
.
.
Toutes  ces bêtes étaient occupées  à la chasse,
engagées dans des guerres sans fin par peur de tout changement
Le faux héroïsme consistait à magnifier les égos 
au point que les confidences de Dieu deviennent inaudibles
elles qui chuchotaient au fond de chaque coeur
.
.
Mon amour vois la douceur de ce jardin de la simple écoute
Entends les musiciens célestes,
ceux qui ne cessent jamais leur concert
Et qui de tout nuage et même de nos faux pas
font une fable symphonique de libération ...
.
.
A vrai dire ce dont nous sommes prisonniers,
ce sont les enclumes où nous faisons résonner
nos identités !
Nos addictions voila la source de nos maladies ...
.
.
Alors transmuons  la souffrance en joie
par la prière qui pense sans parole
Exposée à la Lumière du Père-mère Eternel
comme les planètes face à leur soleil !
.
.
Au temps de mon adolescence
afin de faire contrepoids à des années d'insultes paternelles
j'ai été accueilli par quelques survivants de la Résistance
Ils m'ont reçu comme  un enfant prodige
écho de leurs attente d'un monde sensé et bon
.
 
j'ai compris leur bonheur vainqueur du désespoir
Les vices mondains me laissaient assoiffés 
j'ai fui les villes , et même sacrifié la renommée
J'ai vu des ennemis de la pauvreté qui méprisait  les pauvres
croyant qu'il suffisait de leur faire l'aumône 
j'avais faim d'apprentissage méthodique
loin des jalousies, des certitudes , des manières de table et de langage
.
.
J'ai parlé dans le désert mais je l'ai aimé
et il m'a entendu, et même répondu
.
J'ai  vu que l'être humain corrompt ses héritages .
Pour ne pas être anéanti j'ai levé la voile  des apparences
Les cornes ne savaient plus ou me frapper, ce qui me ferait mal
je les laisser détruire mes jouets abandonnéz
elles se décourageaient sans chercher à comprendre
.
.
Cette planète est  paradis compris au moins par arbres
L'être humain aux réflexes pervers la transforme  
de plus en plus  en enfer suffoquant
Je souhaite aux nouveaux nés d'écouter les vrais et les faux maîtres
avant de choisir en conscience leur alphabet.
.
Mais la Voix du Coeur Divin au quotidien 
chuchotera à leurs oreille  une  clé pour  la charade
et d'éviter le vin des orgies porcines
.
j'ai vu de tous côtés  se mêler à la source Immortelle
Les pourparlers sans fin des espérances vaines
Les fausses nourritures étourdissantes d' 'angoisse
Les fausses saintetés des patentés ignorant du chemin
Les fausses tendresses au goût de solitude
les surenchères hypocrites ...
les fausses solidarités ruineuses
.
.
Tout cela fut mille fois dit et travesti je le concède
.
.
Maintenant  mes anciens compagnons de route
ont perdu le chemin ou ils sont morts
la roue des illusions déploie ses  nouveaux cocktails vénéneux
mais j'ai gardé le souffle de tout dire
 en dépit des haussements d'épaules des quiétistes
pour eux le péché c'est de montrer du doigt le mal
celui qui l'a nommé l'a inventé
eux ils sont au dessus par la grâce de leur inspiration
en fait il ne s'agit que d'ostentation littéraire.
.
.
J'ai vu  l'inanité de ricanements
j'ai vu la récompense amoureuse de ma consécration
j'ai vu  à quel point l'indifférence aveugle
à quel point l'égo se blesse avec ses paillettes
et finit par ne voir qu'égo en tout message
.
.
Alors j'ai peaufiné ma fidelité à la Source
Ainsi la foret sera obscure surtout  pour les chasseurs
mon  chemin illuminé  traversera la vie comme la mort
Atteins à ton tour  le rivage où chacun disparait dans l'Eternel !
.
.
j'ai vu que cettevie dans un corps humain  semblable à celui des bêtes
était  un jeu dont la clé était suspendue à la portée de tous
entre ciel et terre, entre feu et eau
par la magie du cinquième Elément
.
.
j'ai vu que les barrieres , les barbelés
protégeaaient des deux côtés l'absence de moralité vraie
Et les dogmes qui gèrent et dévaluent le savoir 
J'ai vu chacun autour de moi  trébucher dans ses superstitions
Et se maudire dans les bûchers injustes imprudemment allumés !
j'ai vu que l'aveuglement général cautionnait  une justice aveugle
j'ai vu que les nations rivalisaient de bestialité
Pour faire triompher leur partage du monde
et j'ai chercher refuge aux confins des océans
.
.
La pureté intérieure est possible en toutes circonstances
Si chaque instant est un objet d'étude pour la conscience
Si on ne cède pas à la terreur exercée par les tribuns
et qu'on ne leur répond pas avec leurs mots qui sont des armes...
.
.
Enfant balise ton chemin et laisse les se perdre
Une voix est en eux pour les prévenir de leur tricherie
Et du précipice inévitable où se démembrent les menteurs
.
j'ai vu que chacun trouvait sa force dans sa part de vérité q
et les femmes et  les hommes  espèrent dans l'amour
sans le mettre toujours à la première place
L'orgueil trouble le discernement même des cancrelats.
Si tu as peur prends refuge dans la Lumlière
.
.
Dans la forêt où le chasseurs me traquaient
et dépeçaient  en vain mes semblables
J'aidressé une tente de rêve ,  
j'aiguisé mes ciseaux de sculpteur
 Moi Pygmalion halluciné par l' attente
d'amour sincère qui progresse jusqu'au ciel,
enraciné dans le reflexe d'embellissement des jours
plutôt que de revendiquer de nouvelles rnoissons trompeuses
.
.
Un jour une âme en quête d'utopie
a surgi de la statue de Galatée
L'écorce des ébauches vola en éclat
ces poèmes sont la poussiere de ce marbre, de ces plâtres
 poussieres scintillantes de nos aspirations
Nous fûmes aimantés l'un vers l'autre
et découvrîmes que notre amour était maudit par l'apartheid planétaire !
.
.
Que seuls recueillent nos  trésors
ceux qui pour lui donneront tout de bon coeur !
.
Le sentier sur la falaise il faut le demander
 à la source qui frémit à l'intérieur de toi 
Quels outils abolirontla destinée où manque l'essentiel ?
.
.
Pour tamiser la cohue des pensées contradictoires
J'ai choisi de me fondre aux couleurs d' une danse du corps et de l'âme
J'ai choisi un poème où l'écrit nait du chant, et ses fruits y retournent
J'ai regardé la langue et les réflexes de mon mental avec scepticisme
comme on regarde les religions et les idéologies des autres
mais avec amour jusqu'aux confins du paradoxe
afin que dans cette atmosphère empuantie
que tant de faims putrides répandent sur Terre
habillées des parfums suaves effluves  irrésitibles
il y ait une trouée dans la fumée glauque  pour le langage de la Lumière
.
.
J'ai vu que  ma vie était partout  une vie étrangère
Ailleurs j'explique ici ses cheminements je tape aux portes
je me raconterai pour partager l'essentiel, anéantir   l'illusion
éveillé sans trêve dans le feu de l'inspiration ...
.
.
Renaissons  dans la Félicité du Phénix Divin
mâle et Femelle et au delà des sexes
Quel coeur n'a pas le choix  ce choix celui d'aimer
d'abandonner son temps et ses torrent dans la  source suprême ?
.
.
Chant distribue les mots sensés qui ouvrent les issues sur la planète en feu
c'est le silence supramental qui fait  sonne le silence de mon vide intérieur
et fait sonner mes mots  et courir mes doigts
sur le clavier de l'ordinateur
résurrection à chaque instant !
.
.
____
.
.
L'INVITATION A PARADER
.
.
Le démagogue, pour cacher ses larcins, commença par dire :

Monsieur, votre danse est mathématique
vous êtes assez sérieux
pour prendre le plus court chemin
entre le regard et l'horizon
vous ne voulez pas vous cacher !
.
Saluez, ce soir vous êtes président
et non plus simple militant
vous avez le droit de parler
mais attention à ce que vous direz
on accidente les calomniateurs
surtout s'ils ont vu les larçins de près
c'est toi qui seras accusé
et tout le monde en rira étonné
.
Va donc , salue à droite 
la foule des gens patentés
et a gauche les voyous, encourage les !
Un seul modele : le banditisme civilisé !
.
.
Tant pis pour ceux qui sont trop spontanés
Les concours de billes sont un passage obligé,
rampe invisible 
pour échapper aux pistolets !
.
.
.
___
.
.
QUINZE ANS ET DEMI
.
.
j'ai soixante ans ce jour, non quinze ans et demi , je suis sexagénaire ...
.
.
Dans quelle direction avancer, je ne sais plus ...
je crains partout un piège, 
 la tromperie sous mille masques
alors je ne bouge plus 
de cette maison au bord de la mer.
.
.

L'être humain a les dents, les ongles d'un prédateur,
il est équipé de tous les instruments du vampirisme
Ses détritus sont en partie un engrais pour les arbres
En ce sens il est utile
il favorise la maturation des fruits
mais intellectuellement il est riche en décales
pour violer légalement les droits des autres créatures
.
.
les uns , rares, se basent sur des principes,
les autres sur les moyens de caricaturer les principes...
.
Ne me dites pas que je suis pessimiste ...
Celui qui refuse de voir la mur s'y écrase ...
Pour moi tout est prétexte à antidote
.
.
Des specialistes passent leur vie à verrouiller les issues
pour eux et pour les autres et même au nom des libertés
qu'il faut aux gestionnaires pour faire commerce de notre temps.
.
;
j'allais bien allumé sur le chemin 
pour m'évader
il fallait que je passe aussi
 pour un abruti ordinaire
.
Sinon j'étais médiatiquement caillassé 
comme traître à la race et  blasphémateur 
du mode de vie dont tous rêvent, 
celui des millionnaires
.
.
Finalement je compris que l'évasion complète
c'était d'épuiser les joies de l'incarnation.
.
Etre frustré ne sert à rien, sauf à tourner en rond
dans la prison, autant peser réel et virtuel
et démystifier les plaisirs de l'illusion.
.
.
la chair au mieux n'est qu'un cocon
le temps de se tisser des ailes d'anges
hélas mal informé on les confond
avec celles hypocrites des démons
en acier, lourdes, qui ne décollent jamais.
.
.

Je souhaite à tous les enfants de la terre
un revenu minimal des la naissance pour affronter
le sac de noeuds tellement confus laissés par nos pères
sourds aux héros de la conscience
manipulés au fil des guerres .
.
.
Sans honte les héritiers les vampires 
protestent contre l'assistanat
eux qui vivent aux dépens de la Terre entière.
.
.
on ne leur demande même pas de mériter
le repos de la nuit , les baisers du soleil
.

le banditisme a trop longtemps été le modele unique
du succès, de la sortie de l'esclavage
a t on vu les poissons sauter dans la casserolle
par contre on fait l 'éloge des enfants qui se sont préparés
à se prostituer. Le temps , l'espace, l'intelligence
tout est à vendre,puisqu'on tire sur les évadés ...
Leur liberté porte ombrage, on les affame !
.
.
Finalement la tristesse marque au fer rouge
les disciples couronnés des prédateurs sacrés
Mon poème le plus célèbre , dans plusieurs anthologies
c'est une évocation d'un supermarché
j'étais jeune et sans intention de ridiculiser
la mascarade de la littérature 
désengagée.
.
.
Pour oublier le monde il est possible de chanter
de danser et de peindre
et là de s'isoler
mais moi quand parle ou j'écris, c'est pour 
communiquer
.
.
Tout le monde sait tout déjà ,c'est bien connu
Les fascistes ont changé de nom pour imposer
leur cynique vision d'un homme qui serait
pour toujours bête aveugle 
armée de venins puissants
Le plus malin c'est celui qui triomphe
en enchaînant autrui dans ses mensonges
quand tout le monde envie sa liberté
et relativise toutes les vérités
.
.
L'humanité entiere est compromise
dans la diablerie, un chèque à la naissance
n'y peut rien , il faut la conscience
. 
Mais pour cela le choix n'est possible
que par l'instruction libre de chaque  nouveau né
Par l'étude on exerce à la fin l'écoute
.
.
Comment renoncer pour toujours aux bonheurs terrestres
s'ils nous sont refusés comme l'eau à Tantale
c'est en les assumant qu'on en voit les limites
.
En Europe les vampires ont désigné des coupables :
étrangers et artistes
 menacent les héritages
à part ceux qui sont riches et tres cyniques
.
.
A l'horizon scintille la nuit sur le golfe de Biafra
les plateformes pétrolieres dont les patrons
font même un peu de   mécénat
puisqu'il parait 
qu'on ne peut tarir la misère
.
.
Un pauvre diable, homme riche  
depuis l'enfance
a dit que si le matin 
je me levais pour jouer de la guitare
c'est simplement que j'avais de la chance

.
.
d'autres prétendent que seuls les gens d'église
ont le pouvoir d'exorciser et d'enseigner
je suis donc imposteur de la matière grise,
un champion de l'inutilité.
.
.
Des femmes ne comptant 
que sur leur coquetterie
ou leur dico de citations 
mémorisées pour l'examen
prétendent que ma compagne Nimozette
a appris en un jour l'Oracle du Phénix
C'est impossible.
.
 Ces putes déguisées en bourgeoises
affirment qu' en cas de besoin
elles aussi auraient su remuer leurs fesses
.
.
hélas me sachant pauvre quoique blanc comme elles
pauvre car sans voiture et marchant à pied 
comme un rat palmiste sur le cocotier
Elles ont préféré les banquiers 
les politiciens totalitaires
.
.


L'oiseau jaune et brun 
les enfants l'appellent  l'oiseau militaire
on dit que des gens à l'approche des fêtes
tuent des passants pour les dévaliser
Tuer l'ennui c'est pourtant moins risqué
mais pour beaucoup c'est plus difficile
.
.
moi j'ignore l'ennui, travailleur bénévole
aux confins de mes illusions 
vivant de bien peu d'oboles 



.
.
___


02/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres