éditions \" à l\'écoute \" , hors commerce

Fatoumata Fathy Sidibe : NUIT NOIRE

.
.
Ce poème a été copié sur ce blog au milieu d'autres poèmes de femmes d'Afrique
.
.
.
.
Nuit noire,
Nuit étoilée,
Dans la tiédeur du crépuscule terminal,
Dans ce silence de métal,
Les femmes allaitent.
La lune veille
Et baigne de sa lumière pâle
La terre d'où s'exhalent
Les relents d'un jour en déclin.
Un jour qui se tait
Pour avoir trop crié.
Sous l'aiguillon de l'obscurité
La misère hideuse
Se travestit en richesse
Devant les enfants
En quête de leur enfance.
Des enfants
En quête de leur enfance,
Des enfants aux yeux flétris par la désespérance.
Des enfants aux dos voûtés par l'attente.
Des enfants aux mains tendues vers l'aumônier
Des enfants aux pieds ensanglantés
Par la longue marche de la nuit vers le jour.
Nuit noire,
Nuit étoilée,
Sous la langue du conteur,
Jaillit comme un oiseau
Fuyant la solitude,
Le chant nègre.
Le chant des pêcheurs devant le filet vide.
Le chant de la mère devant sa casserole vide.
Le chant du paysan devant ses champs desséchés.
Le chant du père devant sa bourse vide et trouée.
Le doux chant de la mère qui jure au crépuscule
De cueillir la rosée du jour
Pour la désaltérance de ses enfants.


26/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres